LE CERF-VOLANT NOUVELLE SOURCE D'ENERGIE ?...

Le cerf-volant comme substitut aux voiles. L'idée doit paraître loufoque à plus d'un marin. En tout cas pas aux pêcheurs des îles Samoa qui se font remorquer dans leurs périples d'une île à l'autre. Plus on s'élève vers les cieux et plus on a de chance de trouver un vent régulier et vigoureux. Il suffisait d'y penser. C'est sans doute ce qui pousse quelques navigateurs hardis à utiliser des cerfs-volants. Ce que fit Arnaud de Rosnay pour traverser le Pacifique en planche à voile, il y a dix ans. Un cerf-volant de type Parafoil tractait et stabilisait sa planche la nuit, lui permettant de s'accorder quelque repos. Autre exploit : celui de Ed Cillett qui, durant l'été 1987, s'est fait remarquer dans sa traversée en kayak des côtes californiennes jusqu'à Hawaii. Avec un Parafoil en guise de "troisième bras". Hélas pour lui, le vent n'était pas au rendez-vous et la traversée lui prit soixante-trois jours au lieu de la quarantaine prévue.

Sylvain Berthomé, ingénieur dans une voilerie de la Rochelle, croit beaucoup en cette technique. Le nautisme, il connaît. Il a mis au point une voile révolutionnaire pour le voilier Elf Aquitaine. Sans écoute, elle se positionne automatiquement dans la bonne incidence par rapport au vent. Mais sa passion, c'est le cerf-volant. Il a inventé le "Mad Kite" qui ressemble à un parapente qui lui-même dérive directement des parafoils, sans en être un. Une toile qui se gonfle et qui selon son envergure - 2, 4, 8 voire 16 m2 -, et la force du vent vous traîne ou vous soulève du sol, pour peu que vous le fassiez remonter au vent. Un engin puissant mais à ne pas mettre entre toutes les mains et qu'il faut d'abord apprendre à maîtriser par petit temps. Les plus doués, par grand vent, font du ski nautique tracté par cerf-volant ...

Le concepteur du "Mad Kite" l'a testé pour une traversée de la Manche en catamaran, renouvelant pour la première fois l'exploit réalisé par Cody en 1903. Il est parti si vite que FR3 n'a rien pu filmer. Tout s'est bien passé durant la traversée. Seul problème à son arrivée à Newhaven, les cerfvolistes n'avaient pas leurs papiers, et les douaniers britanniques n'ont pas vraiment apprécié l'exploit... L'ensemble de ces recherches à tout naturellement conduit à la traversée de l'Atlantique sur un catamaran tracté par un cerf-volant !... Tandis que le néo-zélandais, Peter Lynn, conçoit des pilotes automatiques pour ce nautisme d'un genre nouveau. Enlevez le bateau et vous obtenez la nage par cerf-volant. Pierre Benaros, accroché à une voile de traction, détient le record du monde de la nage la plus longue, en traversant le golfe de Gênes, de Portofino à Cannes, soit 236 km, en 32 heures.

Et pour ceux qui détestent l'eau, l'Anglais Georges Pocock concevait, dès 1822, un système de char tracté par cerf-volant, qu'il appellera tout naturellement...char-volant. Aujourd'hui, arrive la mode des karts de plage, appelés plus généralement par les passionnés " Buggys "; exercice de synchronisation des mains qui pilotent le cerf-volant, et des pieds, qui guident le kart. Dyslexiques s'abstenir !

Josselin MILLECAMPS (c) 1996 Cerf-volant Club MIZTRAL