La lumière apocalyptique d'un soir d'automne joue avec les vagues

Attention !
Le texte qui va suivre peu vous choquer; âmes sensibles s'abstenir...

La lumière apocalyptique d'un soir d'automne joue avec les vagues
incendie le sable, enveloppe la silhouette lasse assise sur le banc ; étire à l'infini les rides sur le visage du vieil homme.... Sortit de sa retraite,chassé par les infos télé et les jérémiades de sa femme, il est venu sur ce banc chercher la paix en regardant la mer. Son esprit s'agace à l'arrêt d'une voiture, de biais il surveille d'un oeil celui qui en sort, une housse allongée à la main .Un Pêcheur ?... L'arrivant, fait quelques pas sur la plage puis s'agenouille , déballe , puis monte une aile delta . Le vieux peste entre ses lèvres , les jeunes n'ont-ils rien d'autre à faire de mieux que de jouer à ses choses stupides aux couleurs agressives et au vrombissement lancinant.L'homme se promet de fuir au plus tôt son havre gâché.dès qu'il en aura trouvé l'énergie..Le jeunot met un casque sur ses oreilles puis enclenche un Walkman .
--Tiens, pas fou, il va nous assourdir avec son engin volant pendant qu'il écoutera sa musique!
Installé , il tire sur les lignes , le cerf-volant s'élève rapidement droit vers le ciel. Silence, bruits de vagues ...

--Ceux qui font du vacarme ont dû être interdits !... pense l' aïeul. Le cv frôle les embruns, enchaîne les boucles au rythme des rouleaux, une lueur de surprise allume le regard de l'ancien, carrés parfaits, ponctués de stops , atterrissage sur le dos .Crissement de pas un autre hurluberlu s'engage sur le sable étui sous le bras et magnétophone à la main....... --Ca y est celui là va tout gâcher avec son rock and roll ! Deux minutes de discussion montage du 2ème cv identique au premier.L'attention du spectateur s'attarde sur le dessin de la voile , le motif rappelle vaguement une fleur le regard se satisfait du choix des couleurs....harmonieuses, tout en courbes, rien à voir avec les tons criards vaguement entrevus lors de la saison estivale !... Le magnétophone est mis en marche , aux premières notes les deux ailes s'élèvent, se croisent et se décroisent partent sur des figures symétriques en rythme.
" --Mais , c'est de la danse leur histoire ." Flash-back : La mémoire usée retrouve un souvenir de bal , sur la même valse de Strauss...il y a longtemps . Les mains calleuses se crispent sur la canne jusqu'au refoulement de l'émotion nostalgique. Un blanc..Le rythme change, plus rapide ...plus moderne, pourtant il ne heurte pas l'ouïe du critique.Les cv fondent l'un vers l'autre puis s'évitent par un éclatement, jouent un moment de ces quasis accrochages .Un sourire d'amusement creuse quelques rides supplémentaires.Les trajectoires deviennent des lignes,les figures des dessins;l'ensemble prend une cohérence qui permet d'anticiper mentalement les prochains mouvements, les cv paraissent être des notes bondissant sur la partition céleste.Un quart d'heure de spectacle puis le vent fraîchist, le ciel s'assombrit les pilotes posent leurs engins, puis rembobinent.Leur aile à la main ils s'avancent pour démonter près du banc. Le regard pâle suit avec attention l'opération.
"-Bonjour risque l'un des arrivants"
" -- C'est..c'est amusant ce que vous faites"
"-- Ce n' est pas encore très au point mais.. --En tout cas c'est beau" puis pensant à un cadeau de Noël pour son petit fils " --vous les achetez où ces cerfs-volants" ? " --Ceux là monsieur vous ne les trouverez nulle part, on les fabrique nous-mêmes..c'est une partie de l'intérêt de la chose "--Vous les cousez?"la voix s'est faite intriguée, presque ironique."--Oui,on va déstabiliser la civilisation" acheté tout prêt" ...la plaisanterie désamorce une pensée moqueuse...hochement de tête approbateur ." --Au revoir !" la jeunesse s'éloigne, le paysage reprend sa virginité originelle.Vide ...Bruits de vagues....L'ancien se leve et voit arriver Eugène un de ses camarades
--Il va encore me parler de ses problèmes de santé.......marre des vieux !.....

Josselin MILLECAMPS (c) 1996 Cerf-volant Club MIZTRAL