ROLAND GRAPOW :


1 - Quand tu compares ton premier album solo avec "Kaléidoscope", quelles sont les principales évolutions ?
Elles sont énormes! Sur le premier album, on sent énormément les influences classiques qui font partie intégrante de mon jeu. J'avais axé cet album là-dessus; De plus, je m'étais lancé au chant sur certains morceaux. Enfin, J'ai assuré tout! Que ce soit le son, la production, …. Et je dois admettre que je ne suis plus totalement satisfait du travail accompli sur cet album. Cela explique alors les principaux changements intervenus sur "Kaléidoscope", changements motivés pour améliorer ce qui ne me convenait plus sur le premier. C'est pour cela que j'ai un nouveau chanteur, un nouveau batteur, etc., etc. Désormais, c'est plus un groupe qu'un projet solo. "Seasons of life" était beaucoup plus axé sur les guitares et destiné de fait aux guitaristes.
 

2 - Les chansons de cet album ont été composées pendant la tournée effectuée avec Maiden. Composais-tu déjà dans l'optique d'un deuxième effort solo ou était-ce également des plans pour Helloween ?
Oh, je ne me pose pas ce genre de problème. C'est différent, tu sais. On a tourné beaucoup. Alors, je compose toujours un peu pour Helloween et pour moi. Comme ce que je composais était moins agressif , il était évident que c'était du matériel pour mon album solo. Quand on a fini "Better than Raw", je savais que nous aurions du temps libre, alors j'ai décidé de composer pour moi en priorité. Voilà toute l'histoire.

3 - Quelle sorte de matériel utilises-tu pour l'enregistrement ?
Rien de bien particulier! J'aie bien les Marshall de type 70's, des Master volume. Je mélange à la fois du matériel de la fin des 70's avec des trucs plus récents, notamment en ce qui concerne les effets, les pédaliers, …En guitare, j'utilise principalement une Fender.

4 - Donc, rien de bien différent par rapport à Helloween?
Effectivement, c'est la même chose excepté que l'enregistrement de l'instrument diffère.

5 - Justement, dans  "Kaléidoscope", on reconnaît facilement ce son typique des Fender, ce que l'on ne retrouve pas dans Helloween. Est-ce juste parce que tu utilises moins de distortion ?
Tout à fait! Mais je dois aussi dire que j'utilise dans Helloween un Bus Pandora . dans Helloween, mon son est beaucoup plus travaillé, recherché, il est par conséquent moins naturel. Maintenant, j'utilise également des amplis Fender, donc j'aurais un son plus proche.

- Cela veut-il dire que dans Helloween, tu te rapprocheras à l'avenir de ce son plus naturel ?
Oui, je pense l'utiliser prochainement. En ce moment, on travaille beaucoup avec Weiki, notamment sur le prochain album d'Helloween. Et je pense opter pour ce son, car c'est celui que je préfère et c'est celui qui convient le mieux à mon style. Donc, avec Weiki, on est en train de s'arranger pour que cela colle avec son style.

6 - Sur "Kaléidoscope", tu as travaillé avec des artistes pour le moins talentueux : Mike Terra, Mike Vescera & Jens Johansson. Travailler avec eux , ça devait être le pied,  non ?
C'était un vrai rêve. C'est vraiment excitant ! Je les connaissais un peu auparavant et en 1997, je les ai contacté, on a fait des essais, et ils m'ont rejoint sans hésitation. Quand j'ai commencé à écrire cet album, j'ai su dès le départ qu'ils conviendraient naturellement aux chansons. Je les composais également en fonction de leurs personnalités. A ce moment-là, le feeling était important et prenait beaucoup de place. Beaucoup de fans attendaient cela avec impatience. Tu sais en tournée, on dispose de pas mal de temps libre et j'ai rencontré énormément de fans qui me poussaient en ce sens. Alors, maintenant, le fait de savoir que je joue live avec ce groupe, c'est génial. Ca va être tout à fait différent d' Helloween. Pour les guitares, tout va reposer sur mes épaules et notre son live avec les keyboards vont permettre d'être très ouvert.

7 - Justement, qu'est-ce que ces musiciens ont apporté à ta musique ?
On en a discuté longtemps. Nos influences étaient sensiblement les mêmes. Bien sur, on ne pouvait pas réellement improviser, donc tout était bien défini à l'avance concernant les structures, …Tout était déjà écrit, donc la marge de manœuvre s'avérait réduite. Mais, sommes toutes, cela restait assez libre, car je ne suis pas un dictateur. Je n'ai dicté à personne sa façon de jouer. On a eu beaucoup de feeling ensemble et on a passé du bon temps en studio.

8 - Entre le son de la guitare, ton jeu, le chanteur du groupe, certains invités, on retient une sorte de fil conducteur que l'on pourrait appeler Yngwie Malmsteen. Fait-il partie de tes influences les plus évidentes ?
Bien sur! Mais attention, je ne souhaite pas que l'on se méprenne à mon sujet et au sujet de "Kaléidoscope". Il ne s'agit absolument pas d'une copie quelconque de ce que fait Yngwie. Bien sur, comme lui, j'ai des influences qui viennent du classique, mais les méthodes de travail diffèrent. C'était peut-être moins vrai sur le premier album qui sonnait plus comme du Malmsteen. Yngwie joue toujours très rapidement; J'essaye d'apporter plus de feeling à mes morceaux, je ralentit parfois le tempo, bref, je diversifie mon jeu tant que cela est possible. En plus, cet album et beaucoup orienté sur le travail de composition. Il s'agit d'abord de chansons et tout est axé là-dessus. Je n'ai rien composé à partir de solos. Mais, pour en revenir à Yngwie, je suis un fan absolu. C'est donc pour cela que j'ai fait appel aux musiciens qui m'entourent sur cet album. C'est vraiment super de les avoir avec moi, mais l'album n'est définitivement pas une copie de ce que Malmsteen fait.

9 - tu es apparu dans Helloween en 1989. Personne ne te connaissait auparavant.  Et tu restes toujours quelqu'un de secret. Peux-tu nous en dire plus sur ton passé musical ?
J'ai travaillé! En fait, je bossais normalement et j'ai beaucoup travaillé mon instrument. Je jouais dans un groupe Rampage. Nous avons eu l'occasion un jour de jouer avec Helloween et les gars se sont souvenus de moi au moment opportun. C'est presque un concours de circonstance. Ils m'ont demandé de les rejoindre, on a fait des essais et c'est parti!

10 - Comment expliques-tu le fait qu'il faille désormais tourner pour promouvoir des albums solos ?
Cette promotion est quelque chose de très important pour moi, tu sais. J'aime tourner, j'adore cela! La tournée passe en Europe : la Hollande, l'Espagne, l'Allemagne avec Gamma Ray et également en Amérique du Sud, au Chili et au Brésil. Beaucoup de fans attendent ce moment et on va faire une super fête ensemble. Les réactions sont très bonnes là où on passe. Il y a également pas mal de gens qui nous attendent au tournant. Les comparaisons vont bon train. J'ai l'étiquette Helloween avec moi et ça apporte un plus. Là, c'est mon groupe, c'est quelque chose de spécial. On a également au programme la participation à de gros festivals . On devrait également parcourir la Grèce, la Scandinavie et en septembre, on devrait être en France; J'ai pour l'instant aucune date à t'annoncer. Par contre, je peux te dire qu'on sera en headliner, donc on jouera dans de plus petites salles.

- Cela signifie donc que le Roland Grapow's band est plus qu'un projet solo. C'est une carrière en parallèle que tu exerces désormais ?
Oui, c'est cela; C'est un groupe dans mon esprit. On a beaucoup de feeling ensemble et donc, c'est plus un projet que je mène en parallèle avec Helloween. C'est à mon avis une bonne idée. Il y a pas mal de différence entre les deux groupe et cela m'amuse beaucoup. En juillet août, c'est une période de repos et je travaille donc avec Helloween pour le successeur de "Better than Raw"

- donc, une tournée commune est envisageable  ?
Oh non! (rires), pas de tournée commune!

11 - Ce qui est amusant, c'est que tu tournes avec Gamma Ray et avec Kai Hansen, celui que tu as remplacé dans Helloween. Quelles sont tes relations avec Kai ? comment as-tu été amené à faire partie de cette tournée ?
Oh, très bonnes désormais. On s'apprécie beaucoup. On éprouve l'un pour l'autre un respect mutuel; Il m'a dit qu'il avait beaucoup aimé mon disque. Gamma Ray est un groupe génial, ils sont tous hyper sympas. C'est Kai qui m'a personnellement demandé de faire partie de sa tournée. Les maisons de disques n'ont rien eu à voir avec cela. Si elles en sont intervenues, ça n'est qu'après. J'ai tout payé d'avance, les réservations, le matos, …C'était important pour moi de le faire.

12 - Et les membres d'Helloween, que pensent t'ils de ton album ?
Oh, ils l'aiment beaucoup. Un peu trop à mon avis! Ils doivent être jaloux (rires)! Non, il n'y a aucun problème avec eux. Ils savent que j'ai donné le meilleur sur ce disque comme je le fais avec eux quand il s'agit de composer pour le groupe. Il n'y a absolument aucun problème d'investissement personnel au sein d'Helloween. tu peux être complètement rassuré à ce propos. Je crois que quelques chansons auraient pu figurer sur un album d'Helloween sans problème. Mais bon, c'est mon style de jeu, je n'y peux rien.

13 - Sur l'album il n'y a aucune reprise. Est-ce que vous en ferez sur scène ? Lesquelles ?
Sur la version japonaise, il y a un bonus track : "Separate ways" de journey. Mais tu le sais, au Japon, les contrats sont différents et il faut absolument qu'ils aient des bonus. En live, nous jouons 2 morceaux d'Helloween : Dr. Stein et The Chance et également deux morceaux de mon premier album solo.

- Donc, tu ne reprends pas forcément des morceaux que tu composes dans Helloween?
Oh non! Bien sur, je n'en ais rien à faire qu'il s'agisse d'une chanson de Weiki, de Kai ou de quelqu'un d'autre. Je ne vais pas uniquement jouer une chanson à laquelle j'aurais participée.

14 - Quand tu entres dans le processus de composition, nécessites-tu d'être dans des conditions plus particulières ?
Pour Helloween, oui! Je regarde ce que font les autres. Car généralement on a décidé d'une direction dans laquelle il faut aller. Pour ma part, je sais que je dois être  plus agressif, il faut que je me lâche réellement. Par exemple, sur "Kaléidoscope", je suis resté plus naturel, il n'ay eu aucune réflexion sur les chansons. Tout et venu comme ça!

15 - Puisque tu me disais que ce projet solo était comme une carrière parallèle, as-tu déjà envisagé un successeur pour "Kaléidoscope" ?
Je pense que nous accentuerons plus le travail de groupe encore. Le travail de composition ne sera pas seulement de mon fait personnel, il sera le fruit d'un travail de groupe.

- Le deuxième album diffère du premier. Y aura t'il autant d'évolution entre les deux ?
Je ne pense pas que le prochain album soit encore plus agressif que celui-là; Je vis peut être écrire d'autres ballades, mais pas de trop. Par contre certains chansons seront peut-être un poil plus rentre-dedans. Qui sait?

- Pourrais t'on voir une évolution similaire à celle de Mickael Kiske ?
C'est exactement la direction vers laquelle je ne souhaite pas aller! Ce n'est pas que c'est trop soft. J'aime les ballades, il n'y a aucun problème avec ça, mais par contre pour la country ! (rires)

16 - Si avec cet album, tu connaissais un succès immense qui dépasserait celui d'Helloween, est-ce qu'alors ce projet parallèle deviendrait ta priorité?
Non, je ne rêve pas autant. On n'atteindra pas ce niveau là, tu peux en être sur. Helloweeen existe depuis plus de 15 ans, on a une "fanbase" qui est immense. On a un bon following depuis tout ce temps et ça n'est pas avec un album qu'on pourra atteindre ce niveau de popularité là. Tu sais les fans d'Helloween sont des acharnés!

17 - Alors quels sont tes objectifs, notamment en termes de ventes ?
Tu sais, je ne l'évalue pas seulement en terme de ventes, car cela est difficile maintenant. Quand tu vois la récession un peu partout dans le monde, les gens n'ont plus les moyens d'acheter autant d'albums qu'avant et en plus il sort de plus en plus de disques! Même au Japon, c'est plus dur qu'avant; Tout le monde a moins d'argent. Je pense qu'on en vendra au moins 2 ou 3 fois plus au Japon cette fois-ci. En Europe, je passe pas mal de temps en promo, j'ai fait de la pub dans les magazines, …Alors, combien de copies…je ne sais pas vraiment. J'espère surtout satisfaire tous ceux qui se procureront l'album. Ca c'est  ma priorité. Si on dépasse les 30 000 ventes, ce sera déjà pas si mal non ?

18 - Qu'est-ce qui t'as amené à sortir des album solos ?
C'est arrivé à un moment important pour moi. Là, je m'exprime totalement et cela apporte un plus pour Helloween, car ce groupe a son propre style et je me sens parfois un peu restreint dans ce care là. Mes albums en parallèle me donne les moyens de m'exprimer totalement et d'évoluer dans toutes les directions possibles.

19 - Pourtant, avec "Chameleon", vous aviez pas mal expérimenté?
Cet album est un album solo de tous les membres d'Helloween! on a écrit des chansons dans nos coins, sans possibilité d'évolution.

- Mais cet album fait beaucoup penser à un album solo de Mickael Kiske avec les musiciens d'Helloween  en background…
Non, je t'assure que nous étions tous impliqué dans cet album. Ca n'est pas un album solo de Mickael Kiske mais bel et bien un album solo de tous les gars d'Helloween. Cet album n'est pas le meilleur!

20 - Quel est alors ton préféré?
"Keeper II", pour moi c'est le top! Les chansons sont supers! C'est impossible de refaire un album de cette trempe. Même si on réunissait le line-up original de l'époque, ils ne pourraient pas surpasser ni même égaler cet album.  Quand je compose, j'ai toujours en vue cet album, et je pense toujours à ce niveau de composition qu'avait le groupe à ce moment-là. C'est le genre d'album qu'on ne voit que trop rarement.

21 - Pour en revenir à ton nouvel album, la tournée que tu accomplis va t'elle entraîner la sortie de titres live voire d'un album live ?
On va peut-être enregistrer quelques dates mais il n'est pas à l'ordre du jour de faire un live. En tout cas, pas maintenant. On fera peut-être des bootlegs pour les fans!

22 - Tu apprécies donc les bootlegs?
Tu rigoles, je les hais! Le son est pourri. De toute façon, avec ça, tu n'arrives jamais à capter ce qui se passe dans la salle. Toi, tu penses que ce soir là, c'était super et tu réécoutes le concert, le son est pourri, ça sonne faux parce qu'à un moment tu rates une corde ou tu t'aperçois que tu était un peu trop bourré ce soir-là et que ton jeu n'est pas précis du tout. Bref, il y a toujours des surprises désagréables.

- Le live d'Helloween a donc été retouché ?
(long silence)Mmmoui, non. En fait, c'est plus difficile de jouer live avec Helloween. Des morceaux comme "Time of the oath" ne sont pas évidents à jouer notamment à cause des samplers.  Pour le live, on a enregistré 3 soirs et on a fait le tri ensuite.

23 - Donc dans ton projet parallèles, il n'y a pas de place pour les machines ?
non! On a bien une bande pour l'intro mais c'est du DAT donc pas de problème. Et puis, on joue avec des claviers.

24 - Que penses-tu de groupes comme Rammstein alors ?
J'aime beaucoup. J'aime bien ce groupes qui incluent des influences plus modernes dans leur musique comme Skunk Anansie. Mais il est vrai que je n'écoute pas trop de nouveaux trucs. J'aime des groupes comme Gamma Ray, Helloween, Angra, Edguy.

25 - Puisque tu parles d'Edguy, tu sais que Tobias voue un culte à Helloween, notamment pour la période "Keeper" ? quelles impressions cela fait-il de savoir que ton groupe a influencé des générations de jeunes et moins jeunes musiciens?
Certains de ces groupes ont maintenant un sacré niveau, je pense à Stratovarius, Angra, .. . C'est vrai qu'on en retire une certaine fierté. On connaît ces groupes et on les apprécie également beaucoup.

26 - justement, vas-tu garder les mêmes musiciens ou faire appel pour un prochain album au chanteur d'Edguy ou à celui d'Angra ?
Oh, pourquoi pas, tout est possible. Andre Matos est un chanteur super. J'aimerais bien bosser avec lui. Mais je vais quand même essayer de garder avec moi les mêmes musiciens.
 
 

Return to the top of the page

lbocquet@nordnet.fr