Label : NTS

Headline c/o On Stage 7 rue de la Grande Falaise F-28100 Dreux (France) Tel +33 2 37 42 92 25 - Fax +33 2 37 42 97 24

http://www.club-internet.fr/perso/onstag/escape.html - onstag@club-internet.fr


- Salut Didier, changement de label donc pour ce nouvel album. Est-ce votre choix ou la volonté de NTS d'avoir LE groupe français de hard ?
Demande le  à Olivier Garnier ! Non, c'est aussi notre choix car d'autres propositions nous ont été faites. Il était clair que nous ne l'aurions plus fait chez Brennus du fait du distributeur "Night & Day". "Escape" notre premier album était largement autoproduit et nous n'avons pas pu faire mieux pour le deuxième. Or, nous avons besoin d'évoluer et donc nous souhaitions disposer d'une structure plus importante. NTS, c'est notre choix, ce label a une bonne image et fait bénéficier ses groupes d'une bonne promo, regarde Angra; en plus, c'est le seul label à nous avoir parler musique pour cet album. Olivier est fan de cette musique, c'est donc logique comme signature.

- Que peux tu dire à propos des textes ?
Là aussi, il y a eu une évolution tout comme pour la musique. Les textes sont plus profonds. Nous incitons plus à la réflexion, donc nous essayons d'impliquer l'auditeur. Déjà sur le premier avec un titre comme "Masquerade", nous utilisions des métaphores sur ceux qui se cachent derrière un masque; Or la vérité se trouve dans les yeux. Ce textes sont en forme d'allégories. Il y a une histoire mais il faut également faire un travail de réflexion au préalable. Les thèmes abordés sont également plus variés. Il y a néanmoins un point commun sur les présences. "The call" parle d'un appel, il évoque ce moment du désespoir quand tu cherches à te confier. "Getting down to it" évoque lui le passage à l'acte; Il fait un peu référence à Stephen King (Rage), tu sais, ce gamin qui tire dans la classe. La question est comment peut-on passer à l'acte un jour  ?
Ensuite, il y a la trilogie, qui parle de toutes ces présences que l'on peut ressentir qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Selon ta personnalité, tu la ressent différemment. C'est parfois un combat entre ces différentes forces, c'est également une prière. Chacun va donc se déterminer en fonction de ses affinités et placer cela du bon ou du mauvais côté et le cavalier sur la pochette ajoute encore à cette dualité; il peut être un ange gardien ou un cavalier de l'Apocalypse, c'est comme tu le ressens. Et , tu ne me l'as pas encore demandé, mais l'album n'est pas pour autant un concept album, même si ce thème occupe une bonne partie des chansons.

- "Voices of Presence" est plus diversifié qu'"Escape" or on ressent encore plus une unité entre les morceaux. A quoi l'expliques tu ?
C'est vrai qu'il y a un lien, mais c'est normal, ce sont les mêmes gens qui composent, ce sont les mêmes recettes. Certains morceaux sont plus axés sur la scène comme "Give up once" mais d'autres sont plus complexes, comme "Trilogy"; Donc, ce lien existe sans pour autant que nous l'ayons prémédité. Tout est logique, et les morceaux se sont construits comme cela.

- Ne regrettes tu pas d'être le seul guitariste car cela signifie pas de duels de guitares, grands classiques du metal ?
Oui, c'est vrai qu'une deuxième guitare  pourrait apporter quelque chose; mais si on en incluait une, elle ne serait peut être pas forcément "metal"; Ce serait plus à envisager comme une collaboration. Tu sais, il y a déjà beaucoup de guitares sur l'album; Maintenant, ce ne serait pas non plus un guitariste comme Kurt Cobain mais plus dans un registre déjà abordé par quelqu'un comme Bowie.

- Quelqu'un comme Patrick Rondat alors ?
J'adorerais, mais est ce que cela amènerait quelque chose dans le cadre d'Headline. Ce serait intéressant. En toute modestie, on fait partie de la même école avec un jeu rapide, influencés notamment par Malmsteen. Il faut réfléchir à ce qu'on pourrait faire et ça ne serait peut être pas du Headline.

- La musique du groupe a gagné en puissance. Est-ce l'effet du changement de batteur (Dirk Verbeuren - Scarve, Artsonic, ..) ou doit on y voir le pourquoi du choix de Dirk ?
Deuxième réponse : C'est parce que notre musique demandait un jeu plus puissant. C'est une des raisons qui nous ont fait choisir Dirk. C'est le batteur approprié aux morceaux.
Sur "Escape", les titres venaient de la première mouture d'Headline et Fred collait très bien, car c'est plus classique comme jeu. Or à la fin de la tournée, nos guitares sonnaient plus "thrashisantes", comme sur le nouvel album. Le contraste Agressivité /mélodie avait été renforcé. Donc, on voulait pour "Voices of Presence" un jeu plus puissant, plus actuel. Quand Fred est parti, il a fallu trouver quelqu'un de polyvalent, c'est le cas de Dirk, qui peut jouer à la fois technique et puissant. Dirk est un des meilleurs batteurs français ! Maintenant, les guitares et la batterie sonnent plus méchant, Christophe à la basse est entre les deux et les mélodies chant / Claviers sont également plus fortes. C'est manifestement progressif dans le sens où il s'agit d'une réelle ouverture d'esprit et où nous ne nous autorisons aucunes limites.

- Sylvie pose son chant de manière plus diversifiée, son chant semble plus technique également…
Oui, elle utilise sa voix au maximum; Elle a enrichi sa tessiture, va plus loin dans les graves, plus haut dans les aigus. Elle sait être agressive à un moment et poser une voix plus douce juste après; Elle fait passer encore plus d'émotions avec sa voix.

- Il y a énormément de chœurs sur l'album, comment ferez-vous sur scène ?
Pareil que pour "Escape" : certains backing peuvent être faits par synthés; c'était le cas sur "Masquerade". Au départ, il s'agit de vraies voix. Mais on va aussi chanter et je fais quelque voix parlée sur l'album comme sur "trilogy".

- Encore une fois, vous prenez tout le monde à contre pied car la fameuse trilogie se place au milieu de l'album, non à la fin comme beaucoup l'aurait fait.
Tu as raison, c'est inhabituel et on aime ça. Cette trilogie n'est pas forcément préméditée, même si finalement, il a inspiré le titre de l'album. ce morceau est un peu l'héritage de l'album acoustique. Il montre également que l'on est capable de faire des choses plus calmes mais aussi plus agressives sans forcément passer par une guitare; On se recycle également en cas de panne de courant sur un concert(rires!). Sérieusement, on prend un risque avec ce morceau car il est différent mais on sort aussi des sentiers battus et si on le fait, c'est parce qu'on aime ça et que ce morceau on en avait envie.

- Tu parlais tout à l'heure d'équipe de recettes, celle ci est la même que pour "Escape", tu es le producteur, tu as utilisé le même studio, sensiblement le même matériel, or les différences sont flagrantes. Est-ce ce qu'on appelle l'expérience scénique qui a crée ces différences ?
Entres autres. Tu sais, aujourd'hui, on reproche un peu à "Escape" de manquer d'unité. Là on avait deux moi et demi et par rapport à l'album précédent, on savait ce qu'on ne voulait pas entendre. Pour être honnête, je trouve qu'"Escape" sonne un peu trop synthétique. Là,, on voulait quelque chose de plus chaud.

- 1 album, 1 mini acoustique, 1 nouvel album, une collaboration avec Roko, finalement on pourrait faire des parallèles avec VandenPlas non ?
oui, effectivement ! Mais c'est un hasard. L'album acoustique n'était pas planifié. On voulait une tournée tout de suite après l'album. Et l'opportunité, c'était une tournée acoustique notamment dans les FNACs. Là encore, rien n'était prémédité.

- Justement, n'as tu pas peur de systématiser cela ? En plus, beaucoup attendent désormais que vous fassiez un album concept …
Oui, c'est clair ! On ne veut pas tomber dans la routine. J'espère qu'on arrivera à surprendre les fans toujours. Comme tu dis, maintenant, beaucoup nous attendent avec un album concept, du fait de "Trilogy"; Plus on avance et plus on a d'idées. Mais on verra cela plus tard.

- Sur le net, on parle beaucoup d'Headline, comment expliques tu que le groupe fasse "brusquement" sensation ?
Beaucoup de gens nous ont soutenus depuis notre premier album et je crois qu'ils sont heureux de ce qui nous arrive. La presse, le public, les zines nous aident beaucoup. De ce fait, la communication passe bien; Avec Internet, c'est immédiat, donc tu vois les réactions arriver plus vite. En plus, être chez NTS entraîne peut être une curiosité, un intérêt supplémentaire.

- Sur l'album, il y a également des sonorités nouvelles. Pourquoi utiliser de vraies violons, violoncelles?
Tout simplement parce que les sonorités sont plus naturelles, plus chaudes. Un synthé ne peut retranscrire cela aussi parfaitement que l'instrument originel.

- Dernière question, l'album sort en version collector non ?
Oui, en double CD. Celui ci contient "Masquerade" en version acoustique, une reprise de Judas "Touch of Evil" et une de Pink Floyd "High Hopes".
 

Return to the top of the page

lbocquet@nordnet.fr