Back to index

STRATOVARIUS

Label : NTS



- Salut Timo, que peux tu nous dire sur "infinite" ?
Tout d'abord, je voudrais dire que je suis content d'être ici. Il y a une "party" ce soir, on va pouvoir s'amuser, boire un coup, … (rires). Sur "infinite", et bien tu peux dire que cet album tue! (Rires); C'est un album de futurs classiques pour nous.

- On dirait que sur cet album, le groupe a cherché à aller à l'essentiel, d'écrire un album pour la scène…
C'est intéressant, ça; C'est vrai que certaines chansons sont simples comme les premières de l'album, mais il y a également des morceaux plus progressifs, plus longs. Cet album montre nos deux facettes. C'est d'ailleurs le cas depuis que j'ai rejoint le groupe avec une combinaison d'influences progressives, de musique classique et de metal!

- Penses tu alors faire partie de ces groupes progressifs ?
On est un groupe de power metal. Mais on mélange un peu des deux. Une chose est sure, on ne s'accroche pas aux modes. Et puis, tu sais, il y a aussi pas mal de nouveaux groupes qui nous "imitent".

- "Mother Gaia" sonne différemment, surtout au niveau de ton interprétation, de ta voix et plus particulièrement du son de ta voix…
Tout à fait. C'est bien de l'avoir remarqué. C'est la première fois que je n'enregistrais pas dans un studio mais dans le cottage où nous répétions; Avec un bon micro, un bon pré ampli et dans une atmosphère "relax", ça change beaucoup. C'est intéressant que tu ais remarqué ce point;

- Pour en rester à ce morceau, le plus surprenant reste le break , très influencé par Queen, non ?
Oui, c'est ce qu'on nous dit depuis ce matin. Je suis d'accord. Le feeling est un peu le même. Queen a fait d'excellentes chansons et Freddy Mercury reste un grand chanteur.

- Alors pourquoi, ne pas avoir poussé cela plus loin en ajoutant de multiples chœurs ?
Tout simplement pour ne pas faire la même chose. Il ne s'agit pas de copier, mais de faire partager nos émotions.

- Peux t'on revenir un peu sur votre première tournée en France avec Angra  ?
C'était super; Quand on a planifié notre tournée, on voulait un super groupe avec nous. Il est difficile de concevoir une tournée tout seul. Alors on a fait cette tournée avec eux. On était le groupe de première partie seulement en France. Pour le reste nous étions en tête d'affiche. Mais en gros, c'était du co-headlining. Les Français aiment notre musique, participent à nos concerts, chantent nos morceaux. Maintenant, on va faire notre propre tour ici; On a l'appui désormais d'une bonne promotion et d'un bon promoteur.

- Justement, vous devez vous sentir très confiant?
Tu parles, c'est incroyable. Tout n'est pas si différent qu'avant; Mais la France est un gros marché pour nous. Nous avons de meilleurs contacts, tout comme pour le Japon ou d'autres pays européens comme la Finlande bien sur, l'Espagne, l'Italie, …La tournée est déjà sold out sur quelques dates, c'est impressionnant ! Et puis, cette fois encore, on a un super groupe avec nous, Rhapsody!

- Et comment expliques tu que l'on ait du attendre aussi longtemps ?
Oh, c'est simple. Nos albums étaient aussi bons que celui-ci mais c'est la promotion qui nous faisait défaut. On fait plus de promo, d'interviews. Avec NTS, ça roule du tonnerre; C'set une bonne chose pour nous. Sans un bon label et une bonne promo, même un bon album passe inaperçu.

- l'autre Timo écrit toutes les chansons. Il est en outre le premier chanteur du groupe. Qu'en est il des parties vocales sur cet album, qui les as composées ?
Encore lui ! il fait les textes, les morceaux, il chante sur des démos; Ca n'est pas difficile car c'est un bon chanteur; il me connaît bien et sait ce que je peux faire. Il compose en fonction de cela. L'important poru lui, c'est la chanson pas son solo. Pour autant, tout n'est pas simple et il faut parfois en découdre pour interpréter nos morceaux live

- Mais cela n'est-il pas un facteur de pression pour toi ?
Non, car live, nous ne trichons pas; il n'y a pas d edoublage. On joue et je chante comme sur l'album. Sauf une fois où j'étais malade (une angine), Timo m'a aidé, c'est très sécurisant. Non, je ne me plains absolument pas;

- Stratovarius a trouvé son style et impose sa patte d'album sen albums; Encore une raison d'être fier de votre parcours ?
Si tu le penses, oui j'en suis très fier et heureux. On a notre style et on le développe d'albums en albums;

- Justement, comment faire pour innover d'albums en albums sans renier son style ?
C'est très difficile. Les fans ne veulent pas nous voir changer notre style; Mais on ne doit pas en même temps s'essouffler et il faut savoir se renouveler. On espère que nos fans apprécieront cet album. On l'a fait avec notre cœur. On a laissé évoluer les chansons un peu, pour y inclure d'autres éléments. Le son change un peu, celui-ci est plus aéré; Tout comme ma voix, ce que tu as justement noté précédemment. Tout le monde a sa place sur l'album et peut s'exprimer. C'est notre meilleur album à ce jour; Je suis plus confiant sur ma voix et mes capacités, même si je n'ai pas beaucoup répété entre deux.

- Un bonus track est prévu, je crois ?
Oui, il n'est pas sur la version promo que tu as reçu mais il figurera sur la version européenne de l'album. il y aura également une autre surprise sur le pressage français seulement pour les albums distribués en FNAC. Mais je ne sais pas encore quelles chansons seront choisies.

- Peux t'on maintenant revenir à votre départ de Noise ?
On n'a pas quitté Noise; Notre contrat arrivait à terme et nous avons alors démarché pour un nouveau contrat. On était libre de choisir qui on voulait. Noise nous a fait une offre. Mais au vu de ce que Nuclear Blast propose à ses artistes, nous étions fortement intéressés pour un deal avec eux. Ce sont les meilleurs actuellement en Europe. Mais la seule condition, c'était d'être chez NTS pour la France. On connaît Olivier Garnier et on connaît la qualité de son travail; En plus, il aime ses groupes, c'est important pour nous. Il ne travaille pas que pour s'en mettre plein les poches, mais d'abord pour défendre la musique et les groupes qu'il aime.

- Et que peux tu dire à propos de cette compilation plébiscités par vos fans ?
Nos fans sont loyaux avec nous, ils nous soutiennent depuis des années. Il nous donne tout, notre énergie en studio, en live; On leur doit un immense respect. Ils nous permettent de vivre de notre musique et sans eux , nous ne serions rien. Leur passion est la notre.

- Tu es à juste titre présenté comme un chanteur d'exception, peux tu nous en apprendre plus sur toi, ta façon de travailler, … ?
Tu sais, j'ai appris à chanter. J'ai seulement arrêté de prendre des cours, il y a peu car j'avais l'impression de ne plus rien apprendre de nouveau avec mon professeur. Je ne répète pas beaucoup, mais je suis très sérieux avec ma voix; Je la chauffe, j'en prends soin avant de monter sur scène car je me dois d'être bon pour nos fans. Je fais donc du sport pour me maintenir en bonne santé autant physique que vocale. On peut aussi rapprocher mon entraînement vocal avec ce qu'on fait en musique classique; Je travaille mon souffle, ma respiration, ma position. Il existe toute une série d'échauffements indispensables. Je fais également attention à ne pas dépasser mes limites. La seule différence avec le classique c'est que je dois prendre différentes tessitures, différentes tonalités, ce qui n'est pas le cas d'un ténor par exemple qui reste dans un registre particulier.
 
 

Return to the top of the page


lbocquet@nordnet.fr