MattMonc's Web, ACCUEIL


BOUVIGNIES

 

Bouvignies est un joli petit village de 1300 habitants environ, situé entre Lille (35Km), Valenciennes (30Km), et Douai (17Km). superf : 879 hectares.

Région du Nord Pas de CalaisLa France ! Un vélo, du pain, du vin...

Carte du Nord de la France: Bouvignies, Marchiennes, Orchies, Flines, Lille, Valenciennes, etc.





Quelques belles photos de Bouvignies :

Bouvignies, vue depuis le nord (124Ko)

Bouvignies (101Ko)

Bouvignies, des belles branches (169Ko)


Bouvignies, nord du village (120Ko)

Le calvaire de Bouvignies. (48Ko)

Bouvignies, apparition du seigneur (54Ko)

Bouvignies, rue Riche (54Ko)

Bouvignies, rue du Louet (65Ko)

Sur le route Marchiennes-Vred (147Ko)


Bouvignies, rue Riche (72Ko)

Bouvignies, rue Riche (85Ko)

Bouvignies, rue Riche (79Ko)

Bouvignies, rue Riche (181Ko)

Bouvignies, les Frenelles (20Ko)

L'abbaye de Marchiennes (28Ko)


La voie ferrée abandonnée de la forêt de Marchiennes (107Ko)

Forêt de Marchiennes

Forêt de Marchiennes

Une autre superbe photo cette fois prise à 600 Km de Bouvignies (158Ko)

Une autre superbe photo cette fois prise à 600 Km de Bouvignies (163Ko)

Une autre superbe photo cette fois prise à 600 Km de Bouvignies (184Ko)


Bouvignies, porte de Douai

Bouvignies, grand étang

Bouvignies, terrains de tennis

Façade château avec pigeonnier (prise de la mairie)

Bouvignies, association Notre Village 1986

Bouvignies, association Notre Village 1986


Intérieur de l'église du 17ème siècle

Tombeau de George de Nédonchel (dans l'église)

Dernière course cycliste Paris-Roubaix (Route de Coutiche)

Bouvignies, La Cense du Marquis aux Frenelles vers 1600

Bouvignies, Rue de la Chapelle en 1898

Bouvignies, la mairie


Ce calvaire existait déjà au 16e siècle. D'après certains historiens, il aurait été construit sur un tumulus gaulois.

Carrefour des rues de la Chapelle et de la Place vers 1906. La première habitation était une forge.

Halte des voituriers du bois, l'estaminet Couteau-Wio était situé au carrefour des rues de l'Eglise et de la Place

Chateau construit au 15e siècle par la famille d'Ollehain, détruit après sa vente comme Bien national le 2 pluviose an III.

1930, rue du Pief, à gauche l'estaminet tenu par Louis Dupas.

L'école des filles, construite et inaugurée en 1894.


photo de 1906, l'école des garçons construite en 1855.

Reconstruite en 1734, cette église eut sont clocher abattu suite au dommages causés par une tempête en 1969.

extrémité de la rue du Grand Hem vers 1910

L'épicerie Renard, rue de la place.

Moulin qui existait depuis le début du 18e siècle. Aujourd'hui, il ne reste plus que la maison d'habitation le jouxtant, on peut l'apercevoir sur la route de Flines.

Rue Neuve. Cette carte fut envoyée en juillet 1915 par un soldat allemand en garnison à Bouvignies.


1908, place de Bouvignies, ferme Valin.

Entrée de Bouvignies en venant de Flines.

1910, rue de la Chapelle

Vue de la rue de la Chapelle vers la rue de la Place en 1908. En arrière plan, la forge Eloire.

rue Neuve, fabrique de chaussures et de sabots.

Photo aérienne de l'église en 1986


D'autres photos de Bouvignies:

 



Le peintre du village :

Jean-Jacques Stenven (1950- )

 

Entrer dans la peinture de Jean-Jacques Stenven c'est arrêter le temps, quitter le monde en marche, trouver refuge dans une nature reflet de nos états d'âme, une nature dont Baudelaire disait: " Si tel assemblage d'arbres, de montagnes, d'eaux et de maisons, que nous appelons un paysage, est beau, ce n'est pas par lui-même, mais par moi, par ma grâce propre, par l'idée ou le sentiment que j'y attache". Ainsi la peinture de Jean-Jacques Stenven transcende-t-elle la réalité pour mieux traduire l'émotion. Au spectateur d'entrer dans son univers et de partager son voyage au-delà du temps. (F.Baligand)

C'était comme un musique glissant sur les blés, comme un violon dans l'été (36Ko)

Mes paroles ne passeront pas (41Ko)

Méditation (24Ko)

Voies incertaines (29Ko)

Jean-Jacques Stenven






Petit historique du village :


(Voir le livre "Bouvignies et ses Seigneurs" par Léon SPRIET 1900)


Bouvignies en 1603


Le nom de "Bouvignies" laisse supposer une forme primitive Boviniacum autrement dit domaine de Bovinius, qui serait donc le nom de l'ancien propriétaire du fond à l'époque romaine .


En 1076, Bouvignies dépend de l'abbaye de Marchiennes pour les lois, la justice, et les impôts:

Les impôts :

 En argent

En nature
4 deniers à la mi-mars 1 pain pour droit de fauche
1 denier à la St-Jean 1 mesure d'avoine
6 deniers pour les 3 plais 1 charretée de bois


En cas de désaccord, c'est toujours l'Abbaye de Marchiennes qui tranche en dernier.

L'Abbaye de Marchiennes

Les droits des bouvigniens :
- prendre 2 fagots dans le bois du seigneur.
- couper de l'herbe.
- laisser brouter les chevaux.

Les devoirs des bouvigniens :
- ne pas aller dans les Ausnois et le vivier (lieux).
- payer les impôts.
- exécuter des corvées.
- ne pas s'opposer à la volonté d'Amaury de Landas s'il veut défricher ou clôturer son bois.





Structure de la population des ménages selon la profession du chef de ménage et d'après un dénombrement en 1792. (sources: archives de Bouvignies)

 Profession du chef de ménage

Nombre

de Ménages

 Hom

Mariés

Hom Veufs

 Hom

Célib

Fem

Mariées

Fem

Veuves

Fem

Célib
Enfants

Nbrs Total de personnes
Laboureurs 69 47 15 15 47 7 13 189 333
Herbagers 78 50 6 5 50 14 7 138 270
Journaliers 133 84 9 13 84 22 6 314 532
Manouvriers 4 4 - - 4 - - 15 23
Commerçants 16 16 1 - 16 1 1 70 105
Cordonniers 9 8 - 1 8 - - 23 40
Sabotiers 3 2 - 1 2 - - 2 7
Tisserands 5  1 - 5 1 - - 7 14
Tailleurs & Couturières 5 4 - - 4 - 1 10 19
Couvreurs de Paille 4 3 1 - 3 - - 4 11
Maçons 2 2 - - 2 - - 3 7
Menuisiers & Charpentiers 4 3 1 - 3 - - 13 20

Maréchal-

Charron-Bourrelier

 3 1 - 2 1 - - 2 6
Tonneliers 1 1 - - 1 - - 3 5
Meuniers 1 1 - 2 1 - - 2 6
Voituriers 1 1 - - 1 - - 3 5
 Jardiniers 1 1 - - 1 - - 4 6
Ollieur 1 1 - - 1 - - 1 3
Gardes de bois 2 1 - 1 1 - - 6 9
Sergent 1 1 - - 1 - - 3 5
 Chirurgiens & Sage-femme 2 1 - - 1 1 - - 3
Maître d'école 1 1 - - 1 - - 1 3
Curé & Ermite 2 - - 2 - - 1 - 3
Baron de Nédonchale 1 PAS DE REN SEIGN MENT SUR LE MENAGE
 Non Déclaré 10 4 1 2 4 4 1 26 42
TOTAL GENERAL  359 238 34 49 238 49 30 839
1477 hbts
(sans le Baron)

Quelques photos

Le château de Bouvignies :

Ce château fût édifié par le Chevalier Jacques d'Ollehain vers la fin du 14ème siècle. Il fût ensuite agrandi par les Nédonchel jusqu'en 1785. Il était classé comme le plus beau château de la région.

Ce château comprenait en 1785 (sur 6 ha = 60000 m²):

Le seigneur de Nédonchel qui possédait ce château a fui la France à la Révolution. Le château fut détruit en 1794 pierre par pierre après une vente aux enchères en bien national à 2 bourgeois de Douai. A la place, on trouve aujourd'hui 1 terrain de foot, 2 étangs, 2 terrains de tennis et deux grands bâtiments dont un contient un Gîte Rural.

Quelques photos




La sorcellerie dans le Nord de la France .


dessin d'un bûcherBouvignies vit en 1679 un épouvantable drame : quatre femmes montent cette année-là sur des bûchers de sorcellerie. Au terme d'un siècle de persécutions, elles sont parmi les dernières victimes des démonologues en France.

Les causes du phénomène sont multiples : au malaise que connaît la société rurale durant cette période s'ajoutent la définition légale du crime en question et la volonté des gouvernements d'extirper de force ce qu'ils considèrent comme une hérésie dangereuse. A l'époque de la peste, de la guerre, de la famine, les prêcheurs et les hommes d'église en général identifient Satan comme le principal coupable des malheurs des hommes.

 


Extrait d'un interrogatoire de Péronne Goguillon (24 mai 1679) :

"- Quelle marque le diable lui a donnée, en quelle partie de son corps et comment il l'a fait?

A déclaré qu'elle en a une dessus le front et une autre sur le côté gauche, entre les reins et l'épaule. Et ça été par un coup de dent donné par le diable, qui n'avait qu'une dent seule.

-De quelle manière les diables font telles vermines, mulots, souris, grêles, bruines, etc.?

A déclaré avoir fait des souris et des vermines avec une noire plume d'un coq que le diable lui mettait sur quelque partie de son corps... "

Dans le registre paroissial de 1678 :

"Naissance de deux enfants gémeaux ayant deux têtes et jambes et cependant semblant n'avoir qu'un corps..."

 

Accusés de sorcellerie dans le département du Nord :

Années

femmes accusées

hommes accusés

Total
1501-1550

16

7

23
1551-1600

50

18

68
1601-1650

97

13

110
1651-1700

56

11

67
1701-1790

3

3

6

Total:

222

52

274 (en 289 ans)


  • Plan de Bouvignies (rues et lieu d'habitation des dernières sorcières) : bouvancienplan.gif (62Ko)

     

    Petit Bilan Historique :

    En 1785, l'école est payante mais gratuite pour les plus pauvres. Portant seulement 53% des hommes et 36% des femmes savent signer. L'école deviendra obligatoire jusqu'à 13 ans en 1882 (3ème République) grâce à Jules-Ferry. En 1936 l'enseignement est obligatoire jusque 14 ans, puis en 1959 jusque 16 ans.

     

    Je tiens à remercier mon professeur de CM1-CM2 (Mr Petit) d'avoir appris à ses élèves l'histoire de leur village. Cours et documents qui me sont aujourd'hui très précieux.


    Allez plus loin :


    Carte Météo  Carte Météo


    SI LES INFORMATIONS DE CETTE PAGE VOUS ONT INTERESSE, ECRIVEZ-MOI POUR M'ENCOURAGER A EN RAJOUTER.

     

    matthieu-m@ifrance.com