Dans les îles de l'Amirauté, au nord de la Nouvelle-Guinée, les indigènes racontent qu'au commencement il n'y avait pas de feu sur terre. Un jour, une femme envoya l'orfraie et le sansonnet chercher du feu au ciel. Elle leur dit : « Allez tous deux au ciel ! Allez tous deux m'y chercher du feu. »
Les oiseaux s'envolèrent jusqu'au ciel. L'orfraie s'empara du feu et tous deux s'en retournèrent vers la terre. Mais à mi-chemin ils échangèrent : le sansonnet prit le feu  et le porta sur le dessus de son cou. Le vent souffla sur la flamme qui brûla le sansonnet.


C'est parce que le sansonnet est si petit et l'orfraie si grande. Jamais le vent n'aurait soufflé sur le sansonnet, si seulement il avait été aussi grand que l'orfraie. Tous deux nous apportèrent le feu ici-bas. Depuis, nous mangeons de la nourriture cuite sur le feu. N'eussent été l'orfraie et le sansonnet, nous devrions toujours faire cuire notre nourriture au soleil.

(extrait de : James George FRAZER (1930) Mythes sur l'origine du feu, un document produit en version numérique par Mme Marcelle Bergeron, professeure à la retraite de l'école Dominique-Racine de Chicoutimi au Québec (Canada) et collaboratrice bénévole.
Site web: http://www.geocities.com/areqchicoutimi_valin )