Bienvenue
Méfiez vous des blaireaux
Le blaireau et les clignotants,
Le clignotant, les anti brouillards, mais c'est qu'il y a beaucoup de manettes compliquées à utiliser sur une voiture.
je me propose donc de faire un petit rappel technique sur le clignotant.

Tout d'abord, je me suis posé la question suivante :
Mais pourquoi les clignotants clignotent-ils ?
C'est vrai ça, pourquoi ?
- Parcequ'ils s'appellent comme ça ? Mauvaise réponse...
- Pour faire des économies de batterie (50% d'économie en principe) ??? Mauvaise réponse.
En fait, c'est pour être plus facilement repéré par les autres, et aussi pour les dédomager du fait qu'ils émettent une vilaine couleur.

Ce rappel étant fait, on va voir qu'on peut s'en servir de plein de manières :
- Tout d'abord, le blaireau hautain.
Il se contente d'ignorer cet espèce d'indicateur de changement de direction. Indiquer le changement à quelqu'un d'autre ? "A quelqu'un que je ne connais même pas, un type qui si ça tombe ne me dit même pas merci quand je le laisse passer. Ah ça non, mon bon monsieur, qu'il aille se faire foutre, l'autre !"
- Le blaireau agressif
Il s'en sert sur l'autoroute en roulant file de gauche pour signifier au gars juste devant lui, que lui il transporte le premier ministre du Zimbabwé dans sa voiture et qu'il a intérêt à se dégager vite fait si il veut pas qu'on lui mette un coup de boule.
Cette race là me fait marrer, car le cligno sert à indiquer un changement de direction, donc, le gars signifie qu'il est en train de vouloir aller soit se fracasser la tronche sur la barrière centrale, soit qu'il veut absolument rouler sur le terre plein si il n'y a pas de barrière.
Remarque d'Edouard : le clignotant maintenu sur la voie la plus à gauche de la chaussée est une obligation du code de la route (changement de direction ET dépassement). (verbalisable malheureusement : ça m'est arrivé !). Because : la voie extrème de gauche est une voie de dépassement, si tu y est, c'est que tu doubles, si tu doubles : tu clignotes... (dixit un stroumf blaireau désagréable, avec des clignotants bleus partout sur sa vilaine bécane !). Sur le coup, je l'ai pas cru : et pourtant il avait raison.

- Le blaireau distrait :
Sur l'autoroute, il est capable de rester plusieurs kilomètres sur la file de droite en clignotant à gauche sans rien avoir à doubler, comme ça, juste pour le plaisir.
PS : c'est un bon moyen de classer les véhicules par type :
* soit le gars a une voiture de riche, et il n'entend pas le cligno (sont silencieux),
* soit le gars a une voiture de pauvre, et il n'entend pas le cligo parcequ'il roule à 110 et que ça fait à peu près autant de bruit dans la bagnole qu'à 10 mètres d'un Airbus A320 au décollage,
* soit le gars a une caisse normale, et c'est un vrai distrait (un vrai, un pur, un dangereux).
- Le blaireau "Grand mère" :
En ville, clignote à gauche pour tourner à droite, ou l'inverse.
- Le blaireau Fiat :
Bon, là je crois que c'est foutu pour moi si je demande à Fiat de sponsoriser mon site.
Z'avez pas remarqué, mais c'est souvent des Fiat qui clignotent comme des sapins de Noel à l'arrière, version j'allume le feux de recul en parallèle avec le cligno, puis le feu stop...
C'est souvent très joli à regarder, quoiqu'un peu perturbant.
- Le blaireau routier :
Pour lui, c'est clair, le cligno sert à dire à tous les automobilistes qui arrivent derrière :
" Freine connard, pile comme tu peux, je m'en fous, j'ai décidé de doubler et je le fais. "
Il faut noter à ce propos que la plupart des routiers considèrent le clignotant comme un signal prioritaire.
Allez essayer d'expliquer à un routier que c'est pas ça, et qu'il faut respecter les gens qui arrivent derrière ...
Autant demander à un chat d'aboyer.
- Le blaireau surprise (envoyé par Franck) :
Le blaireau surprise est souvent au volant d'une citroen (je te rejoins tout à fait concernant les palmes qu'il faudrait donner aux stylistes de cette noble maison ..). Sa specialité consiste à faire un très grand écart à gauche pour tourner à droite. La feinte de sioux consiste à mettre, dans cette situation, le cligno vers la destination finale (dans notre exemple à droite parceque c'est la config la plus surprenante. En effet si le gars se fout dans le trottoir de droite pour tourner à gauche c'est moins surprenant quoique plus drole). Le risque est de doubler le gars dès qu'il mets le cligno car si il tourne à droite on est bon pour se refaire l'aile droite. Si il tourne à gauche, on se l'emplafonne carrément.

J'ai un pote qui m'a écrit pour me dire :
tu aurais du rappeler l'ordre des choses quand on tourne. mettre son clignotant, puis freiner et enfin tourner. et pas freiner, tourner, regarder et mettre son clignotant si on ne peut pas tourner.
Voilà qui est fait.

PS : un peu de culture : les vieilles caisses ricaines clignotaient à l'arrière avec leur feux de position. Maintenant qu'ils essayent de vendre leur daube (y'a eu la beretta moche comme un pou (quoi qu'un pou puisse être coquet), la Chrysler Néon, etc ...) à la vieille europe, ils se sont apperçus que c'était pas plus con de coller une loupiotte en plus dédiée uniquement au clignotage...
PPS : c'est con, moi je trouvais ça super classe les grosses berlines noires qui clignotaient avec les feux de position à l'arrière, ça jettait à mort.
NOSTALGIE...
PPPS : J'ai 29 ans...



Vos réactions :

Voir la page sur la technique du cligno en Suède par Rémi...


Réaction de Laurent :
Je me suis demandé pourquoi qu'ils mettent pas leurs clignotants ces blaireaux
1) c'est en option sur la voiture ??? (pourtant y en a même sur les retros des nouvelles mecedes)
2) Ils ont pas trouvé le comodo pour actionner les clignotants ??? (c'est pas compliqué pourtant y en a que 2, un de chaque coté du volant)
3) Ca les fait chier de les mettre et les autres ont qu'a faire gaffe ???





PS : Je suis sur d'en avoir oublié plein.
Ecrivez moi pour me signaler des sous espèces du blaireau du clignotant.