Accueil >> Table d'orientation >> Dossiers à l'écran >> Éducation sexuelle enfin complète
 
Une  éducation sexuelle enfin complète.

chapitre précédent /  Table des matières /  chapitre suivant

Invitation au voyage...

CHAPITRE X

LES ORGANES

GENITAUX

Venons-en maintenant aux canaux, ou conduits, qui permettent aux ovules et aux spermatozoïdes, issus de leurs laboratoires respectifs, de se rencontrer dans un but de conception d'êtres humains, héritiers de Dieu en puissance.

Puisque nous avons expliqué la façon dont les ovules sont projetés de l'ovaire dans l'entonnoir en forme d'œillet de l'oviducte, nous allons examiner maintenant ce dernier. Nous vous rappelons qu'il s'appelle aussi trompe de Fallope. Comme les ovaires sont au nombre de deux, un de chaque côté de l'utérus, il y a également deux trompes de Fallope.

L'ovule ne peut se déplacer de lui-même comme le spermatozoïde. Il est donc guidé très lentement vers l'utérus par des cils extrêmement fins, qui tapissent la paroi de l'oviducte. Cette paroi a trois couches. L'ovule libéré de son follicule est un peu comme un œuf de poule sans coquille, toutes proportions gardées, bien sûr, puisqu'il est plus petit que le point qui se trouve à la fin de cette phrase. Il est donc protégé, à ce moment-là, par une substance albumineuse, fragile mais suffisante, permettant aux spermatozoïdes de la traverser.

Son déplacement demande environ huit jours.

En conséquence, comme la plupart des autorités médicales pensent que la vie de l'ovule est limitée (certains disent à vingt-quatre heures), à moins d'être fécondé par une cellule séminale, ils affirment que la fécondation doit avoir lieu à l'intérieur de la trompe de Fallope.

L'utérus

Les deux trompes de Fallope mènent à la matrice, ou utérus; celui-ci est un organe en forme de poire renversée, auquel les oviductes parviennent à la partie supérieure. Il est maintenu dans l'abdomen par des ligaments et des muscles. Il communique avec le vagin par une embouchure appelée col de l'utérus.

Sa position normale est légèrement inclinée vers l'avant dans le bas, se trouvant presque à la perpendiculaire du canal vaginal. La vessie est située juste devant lui.

Son rôle est de recueillir et de permettre la croissance de l'ovule fécondé, ou embryon. Lorsqu'il est vide, l'utérus est un muscle ferme dont les parois sont rapprochées au point qu'il n'existe pas de cavité utérine réelle.

Lorsqu'une femme n'est pas enceinte, l'utérus mesure environ cinq centimètres de diamètre au sommet et deux centimètres et demi dans sa partie basse. Sa longueur atteint environ 7,5 centimètres.

La menstruation

Tous les 28 jours en moyenne, l'utérus se congestionne et se couvre d'une muqueuse double pour recevoir un ovule fécondé. Si rien ne se produit, 14 jours après l'ovulation l'utérus se débarrasse alors de sa muqueuse supplémentaire, ce qui provoque une petite hémorragie; celle-ci franchit donc le col et s'écoule par le vagin.

Ce phénomène dont nous avons déjà parlé s'appelle menstruation.

La durée du cycle menstruel peut varier de 21 à 35 jours, mais la durée moyenne du flux menstruel, des règles, est de cinq jours en moyenne. Elle peut toutefois durer de trois à sept jours.

Les conduits masculins

Comme nous l'avons vu, tous les canaux situés dans les testicules aboutissent à l'épididyme, puis au canal déférent. Ce dernier est accompagné sur toute sa longueur de vaisseaux lymphatiques et sanguins, de nerfs, pour former ce qu'on appelle le cordon spermatique.

Par des contractions répétées, le canal déférent achemine les spermatozoïdes jusqu'aux vésicules séminales et à la prostate. La prostate ou glande prostatique est située immédiatement sous la vessie. De forme sphérique, elle mesure entre deux et quatre centimètres; l'urètre ou canal urinaire la traverse. Cette glande secrète le liquide prostatique, de couleur blanc laiteux et de composition alcaline, servant à la fois à conserver aux spermatozoïdes leur intégrité et à stimuler leur motilité. Autrefois, les "autorités" supposaient que la prostate produisait le liquide séminal. Aujourd'hui, on croit qu'un certain liquide se forme déjà dans l'épididyme dont le rôle favoriserait l'acheminement des spermatozoïdes à travers le canal déférent. Les canaux déférents, au nombre de deux, pénètrent donc dans la prostate à côté de réservoirs ou vésicules, de forme allongée. Ces deux vésicules séminales s'unissent au canal déférent qui traverse la prostate et rejoint l'urètre. Ce dernier sert à l'écoulement de l'urine à partir de la vessie et traverse la verge.

Il y a encore une ou deux décennies, la science médicale supposait que ces vésicules séminales servaient de magasin au liquide séminal jusqu'à l'éjaculation. C'est vraisemblable.

Toutefois, de nombreux spécialistes pensent qu'elles produisent aussi un liquide se mêlant à ceux qui sont secrétés dans l'épididyme, et dans la glande prostatique, pour former le liquide séminal dans lequel nagent les spermatozoïdes.

Quoi qu'il en soit, la plupart des expériences ayant été faites post mortem, c'est-à-dire sur des cadavres, les médecins reconnaissent objectivement qu'ils ne possèdent aucune certitude sur ce sujet.

En fait, répondre à des questions de cet ordre est sans rapport avec l'objet du présent ouvrage qui est de donner au lecteur la connaissance essentielle pour mener une vie convenable, heureuse et prospère.

Les organes de la copulation

Chez l'homme, l'organe génital est un muscle composé principalement de tissus érectiles, affectant la forme d'une verge. Il est appelé pénis.

En position normale, il pend mollement. Sa taille varie selon les individus. En moyenne, à l'état de repos, sa longueur est de 7 à 10 centimètres et son diamètre d'environ 2 centimètres et demi. Toutefois, il est nécessaire qu'il soit rigide pour l'acte sexuel.

Certains prétendent que "la fécondation n'est pas impossible, mais rendue très difficile, si la semence est déposée juste à l'entrée et non dans le vagin lui-même". De nombreux cas prouvent que cette théorie est erronée. Je reviendrai sur ce sujet pour donner un avertissement sérieux aux personnes célibataires.

En vérité, la pénétration dans le vagin n'est pas nécessaire à la reproduction, mais elle augmente les chances de grossesse. Toutefois, selon les intentions du Créateur, elle est souhaitable pour exprimer l'amour conjugal.

 

Cliquer pour afficher l'image en 500 x 500

Les conduits et organes génitaux masculins.

En conséquence, comme dans tout ce qu'Il fait, Dieu avait un but en concevant le membre viril de telle sorte qu'il soit, sous l'excitation, amené à devenir rigide.

Au-dessus de l'urètre, qui traverse la verge sur toute sa longueur, se trouvent deux corps spongieux appelés corps caverneux. Il en existe également un, entourant l'urètre, tout au long de la partie inférieure. On trouve, dans cet organe, des vaisseaux sanguins et des nerfs sensitifs. La partie antérieure, renflée, est appelée gland. Ce dernier, pourvu d'un réseau très dense de nerfs périphériques, est le siège de sensations érotiques.

Les "corps caverneux" sont ainsi appelés parce qu'ils contiennent de petites cavernes. Lorsque le pénis est au repos, elles sont presque vides. Lorsqu'une excitation se produit, elles se remplissent de sang. C'est alors que l'organe s'enfle et devient rigide. Dans cet état, appelé érection, sa taille varie entre 12 et 18 centimètres de long et trois à quatre centimètres de diamètre. Ces mesures peuvent être légèrement supérieures ou inférieures.

Il est nécessaire de dissiper ici deux craintes, sans fondement, qui préoccupent les futures épouses encore ignorantes. Certaines, en effet, semblent craindre qu'un mari très grand engendre des enfants d'une taille anormale, provoquant un accouchement difficile ou même dangereux. Il est prouvé que la taille des parents n'a pas de rapport avec celle du bébé à sa naissance.

D'autres redoutent que le pénis de leur futur mari soit trop grand pour une pénétration facile, risquant de leur causer des douleurs pendant le coït. N'oublions pas que le Créateur a conçu le vagin de telle sorte que cet organe puisse se distendre largement. C'est le cas lorsque passent la tête et les épaules de l'enfant qui naît. Un membre viril est loin d'avoir cette taille. Certes, d'innombrables épouses ont effectivement éprouvé des douleurs, mais seulement du fait de leur ignorance et de celle de leur mari.

La circoncision

Avant d'en terminer avec les organes masculins de la copulation, parlons un peu de la circoncision.

Le gland du pénis est recouvert d'une peau appelée prépuce. Sa taille varie selon les individus. Dans la plupart des cas, il recouvre à peine le gland. Parfois, mais rarement, il est plus long, et son orifice est si étroit qu'il emprisonne le gland. Lorsqu'il y a érection, il se peut que le prépuce ne soit pas en mesure de se retrousser à l'arrière du gland, ou, s'il le fait, qu'il cause une sorte d'étranglement de ce dernier par suite de l'enflure provoquée par l'érection. La solution réside dans la circoncision.

Sous l'Ancienne Alliance, Dieu avait rendu la circoncision légalement obligatoire chez les Israélites. Sous la Nouvelle Alliance, la circoncision a été abolie physiquement, mais pas spirituellement. L'apôtre Paul déclare que la circoncision, rite religieux, n'est plus physique, mais spirituelle ; c'est celle du coeur et non celle de la chair.

Toutefois, bien que n'étant plus ordonnée par Dieu en tant que rite religieux physique, il est indéniable qu'elle est permise. Pour des raisons hygiéniques, il peut être souhaitable de la pratiquer.

Une substance analogue à du suif, et appelée "smegma", est secrétée entre le prépuce et le gland de l'enfant ou de l'homme non circoncis. Si on ne l'enlève pas périodiquement, elle peut causer des inflammations. Il est donc nécessaire, si l'enfant n'est pas circoncis, que sa mère retrousse le prépuce du gland et le lave. Lorsqu'ils grandissent, on doit enseigner aux garçons à faire cela régulièrement. Ce besoin d'hygiène produit une excitation voluptueuse, pouvant conduire à la masturbation. Ceci a été la cause principale d'un sérieux "problème sexuel", dans la vie d'innombrables jeunes gens, avant leur mariage.

Le prépuce forme un revêtement protecteur sur le gland qui est excessivement sensible. Après la circoncision, le gland perd progressivement une partie de sa sensibilité, jusqu'à ce que son lavage ou le frottement des sous-vêtements n'ait plus d'effet sur lui. Les hommes circoncis n'en goûtent pas moins toutes les sensations voluptueuses que Dieu rend possibles dans le coït conjugal.

Certains jeunes gens non circoncis, tourmentés par l'habitude de se masturber, contractée depuis leur adolescence, se sont faits circoncire ou ont appris à porter le prépuce derrière le gland, ce qui a le même effet que la circoncision puisque cela conduit ce dernier à perdre un peu de sa sensibilité, limitant ainsi les tendances à être excité et la tentation.

Je le répète, ce n'est plus un ordre religieux physique. Mais la circoncision est aujourd'hui souvent pratiquée pour des raisons hygiéniques.

Une réserve, toutefois: dans certains pays, cela devient une habitude des médecins accoucheurs de circoncire l'enfant dès la naissance. Ne le tolérez pas! Dieu nous donne comme instructions de procéder à cette opération le huitième jour, celui où l'enfant est âgé de 9 jours Gen. 17/12.

La seule raison pour laquelle les médecins le font juste après l'accouchement, c'est parce que c'est plus pratique. Ils affirment que cela ne fait pas la moindre différence. En fait, ils ne veulent pas être dérangés une deuxième fois, huit jours plus tard.

Exigez que la circoncision ait lieu au moment prescrit, ou allez trouver un autre médecin. Certains médecins coupent une trop grande partie du prépuce, ou même tout le prépuce. Dites-lui d'en laisser un peu. Si on enlève une trop grande partie du prépuce, ou même tout le prépuce, la peau est tirée en arrière, au point où elle se joint au gland, lors de l'érection, ce qui a pour effet de provoquer une excitation et une tentation exagérées.

Les organes féminins de la copulation

 

Cliquer pour afficher l'image en 500 x 500

Les organes externes féminins appelés, dans leur ensemble, vulve.

On appelle vulve l'ensemble des organes sexuels féminins externes.

Le vagin, mot signifiant "gaine" ou "fourreau", relie l'utérus aux organes génitaux externes. C'est un tube qui sert spécialement à la copulation chez la femme. L'orifice externe arrondi de la matrice fait saillie dans son extrémité postérieure. Il est orienté vers l'avant et le bas.

Les parois intérieures du vagin sont striées de plis, ce qui a pour effet de les rendre élastiques et propres à se distendre, en particulier lors de l'accouchement, et pour permettre, au membre viril, de pénétrer à fond. Il a une profondeur comprise entre l0 et 17,5 centimètres. Au cours de l'acte sexuel, le pénis repousse la matrice vers le haut.

Le vestibule est la cavité qui se trouve à l'intérieur des petites lèvres. Juste au-dessus de l'ouverture du vagin se trouve l'orifice de l'urètre, le méat urinaire ou urétral. Le clitoris est situé au-dessus du méat urétral. Nous décrirons plus tard, en détail, cet organe et sa fonction. En fait, il présente une analogie avec le pénis masculin. Il possède une tête ressemblant au gland du pénis. Il est également rempli de terminaisons nerveuses. Stimulé sensuellement, il est sujet à l'érection. C'est le siège de la sensation voluptueuse et de l'excitation sexuelle chez la femme. Seule la tête du clitoris est visible. Il mesure environ deux centimètres et demi de longueur, et est recouvert par une membrane située au sommet des petites lèvres.

L'ignorance de ce petit organe et de ses fonctions est l'une des trois principales causes de malheur et de frustration de nombreux couples.

Enfin, les grandes lèvres sont disposées par-dessus les petites lèvres et recouvrent le tout. Elles ne méritent pas de description plus détaillée ou d'autres observations.

chapitre précédent /  Table des matières /  chapitre suivant

Invitation au voyage...

 
Haut de page >> Accueil >> Table d'orientation >> Dossiers à l'écran >> Éducation sexuelle enfin complète

www.pour-vous-qui-est-jesus.net
Hit-Parade