Edito
Info SDEN 109
Janvier 2002
C. Becquet

Nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Elle sera très remplie pour ce qui nous concerne : 2 congrès en janvier, mai et des élections paritaires en décembre.
Pour autant ce qui devra mobiliser nos énergies, parce que c'est notre première vocation : c'est la conduite des luttes collectives pour le plein emploi, la défense du service public, l'amélioration des conditions de travail, luttes aussi contre la précarisation des personnels et celle de leurs emplois.
La tonalité des agressions perpétrées contre les personnels est déjà donnée dans notre Académie par l'annonce de la suppression de 164,25 " Equivalents Temps plein " dans le 2ème degré et 89 " supports " dans le 1er degré pour l'année scolaire 2002.
Cela équivaut sur les 3 dernières années à près de 600 postes de supprimés dans le 1 er degré et plus de 600 équivalents temps plein pour le Second degré. Dans le 2ème degré ces moyens comprennent avec les postes budgétaires des supports provisoires et des heures supplémentaires.
Le choix est de supprimer les emplois permanents, de recourir aux emplois précaires (près de 1400 enseignants contractuels dans l'académie), d'optimiser des moyens insuffisants et d'aggraver les conditions de travail. Le choix est à la mobilité, la flexibilité du temps de travail, à la remise en cause progressive des garanties statutaires de toutes les catégories de personnels. Après la grève des C.P.E. du 20 décembre, dont il faut attendre des prolongements contre le toilettage de leur statut les conduisant à l'annualisation, le prochain temps fort annoncé c'est la
GREVE DU 24 JANVIER. 1 er rendez?vous à ne pas manquer pour défendre le service public de l'Education, ses emplois, ses formations et son indépendance !