CONGRES DE L'UNION : UN MOMENT UNIQUE POUR SE RENFORCER

Le quatrième congrès de l'UNSEN-CGT se déroulera à Lille du 28 janvier au 1er février 2002. C'est dire qu'il nous reste peu de temps de préparation.
Le congrès est un moment privilégié de la vie syndicale. Expression démocratique de tous les Sden, donc de tous les syndiqués, il a pour vocation de fixer nos orientations pour les quatre prochaines années. Il est aussi l'occasion de rencontrer les camarades des autres régions, de prendre des contacts, de nouer ou renouer des liens, de discuter, de s'enrichir. " Au-delà du slogan, le moment de la préparation d'un congrès est un temps privilégié pour faire vivre pleinement la démocratie syndicale "* . Bref, le congrès est un moment unique pour se renforcer.
D'autant que, cette année, il est prévu, le mercredi 30 janvier après-midi, " une demi-journée ouverte ". Ce sera un moment fort de rencontre avec les autres organisations syndicales de l'Education nationale, avec les parents d'élèves, l'inter pro et tous les syndiqués du Nord. Nous escomptons la participation d'environ 800 personnes.
Bien évidemment, si la tenue du congrès nécessite au sein du Sden une réflexion politique, elle réclame également un important travail d'organisation. Ce travail a été réparti en commissions, chacune d'elles ayant en charge un secteur organisationnel.

COMMISSIONS
OBJET
RESPONSABLES
PROCHAINES REUNIONS

Vie du délégué

Accueil, hébergement, transport des congressistes

Hervé Sénéchal

27 juin

Logistique, finances

Questions matérielles relatives à l'organisation du congrès

Jean -Marc Poissonnier

Non connue

Animation, communication

Animation, visibilité et lisibilité

Luc Briatte, Pascal Blindal, Annie Dubois, Aline Fergant

2ème semaine de juillet

Une réunion de tous les responsables de commission aura lieu avant le 14 juillet.
Chaque camarade, qu'il soit membre de la Commission exécutive ou pas, est le bienvenu dans l'une ou l'autre de ces commissions. Personne ne sera de trop. Chacun peut apporter quelque chose, par son expérience, ses relations, sa réflexion…
L'organisation d'un congrès demande beaucoup de travail et de temps. Plus nous serons nombreux plus ce temps sera partagé et moins la charge de travail sera lourde.
Le congrès est l'affaire de tous et de chacun.

* Préambule du congrès de Mâcon 1998

Pascal Blindal