Intervention pour le Sden 59
Didier Uyttendaele - Certifié EPS
QUEL PROJET DE R.T.T POUR LES PROFESSEURS D'EPS ?

Je souhaite intervenir au nom des quelques camarades professeurs d'Eps (syndiqués ou non), qui lors de chaque élection paritaire, votent pour la CGT et s'étonnent du peu d'échos qu'ils trouvent dans la presse syndicale, de la transformation importante de leur métier qui s'annonce.
En effet, en janvier 2001, le ministère lançait un audit concernant le sport scolaire dans tous les établissements des 1er et 2ème degrés. Le rapport que Monsieur Leblanc remit au ministère en mai confirmait bien que le chien était bel et bien enragé.
Ainsi, il apparaît :
· que l'UNSS coûte cher : 1 363 913 000 F pour 852 222 élèves soit 1 600 F/élève/an. Ceci résulte du forfait obligatoire de 3 heures d'animation sportive compris dans le service de tout enseignant d'EPS. Mais combien coûtent les itinéraires de découverte et autres TPE… Et pour quelle efficacité ?
· qu'il est nécessaire de séparer clairement les structures du sport scolaire de celle de l'Education afin d'en clairement faire ressortir le caractère associatif (l'association étant le remède aux grands maux de la société de demain).
Cette volonté n'est étayée par aucune raison valable. Le fait que le chef d'établissement soit le président de l'association sportive est présentée comme un obstacle… Cette tolérance juridique qui ancre le sport scolaire dans l'Education Nationale n'a jamais par ailleurs fait l'objet de plainte à l'encontre d'un chef d'établissement exerçant sa responsabilité en tant que personne morale.
L'association sportive serait reléguée au même rang que tous les clubs du F.S.E … A.S. qu'aucun professeur n'anime durant son temps de service aujourd'hui !
· on s'oriente vers une remise en question du forfait de 3 heures en lycée dans les 3 ans à venir et peut-être aussi dans les collèges à plus longue échéance. Le service des professeurs d'EPS étant de 20 heures pourrait être ramené dans le cadre de l'harmonisation des services des certifiés, à 18 heures comme tous les autres. Mais il s'agirait de 18 heures de cours contre 17 heures actuellement. Cela permettrait une économie de 1 364 000 F/an et 1/18e des postes soit à peu près 2000 postes !

Ce contexte m'amène à poser 2 questions :
· Pourquoi l'Unsen ne répond-elle pas aujourd'hui aux questions posées par les professeurs d'EPS du Sden nord ?
· Quelles sont les revendications précises pour ce qui concerne les professeurs d'EPS ?