Congres départemental 23 et 24 mai 2002

Compte rendu suite

VOTES

45 établissements ont voté

Document d'orientation

POUR 5837 voix 97,2 %

CONTRE 104 voix 1,7 %

ABST. 63 voix 1,0 %

 

4 amendements ont été proposés à la commission. 3 ont été adoptés par le congrès et vont donc modifier le contenu du document

Ajouter page 3. 1.1. Contractuels : " Parfois recrutés à temps partiel ou pour des missions de durées variables et discontinues qui peuvent se pérenniser dans le temps (renouvellement de contrat sur 5, 10 voire 15 années successives, ils sont rémunérés "

Ajouter page 5, 1.4, Des titulaires confrontés à la précarisation des emplois : 1.4.2 " Le lycée des métiers signifiera pour les enseignants une obligation d'intervenir non seulement en formation initiale mais aussi en formation continue. Cette solution n'est ni adaptée à l'enseignant, ni adaptée aux publics concernés. Enseigner en formation continue fait appel à d'autres compétences et entraînera obligatoirement une surcharge de travail. C'est aussi une manière de précariser le métier d'enseignant dans le seul souci de faire des économies de personnels. "

Supprimer page 9 dans le sous?titre 3.3 le mot lutte.

 

Rapport financier

POUR 6003 voix 99,98 %

ABST. 1 voix 0,02 %

 

Commission Exécutive

Unanimité sur la proposition sauf pour 2 camarades qui ont obtenu 98 % des voix.

 

EXTRAIT DU RAPPORT DE LA COMMISSION DES MANDATS (B. Créteur)

85 syndiqués sur 94 participants ont rempli leur fiche d'identité. Il y avait en outre 6 invités. Axes et sexe

34 % de femmes et 62 % d'hommes... (4 d'indécis).

La moyenne d'âge est de 43 ans.

Les congressistes sont équitablement répartis entre les moins de 43 ans et les plus de 43 ans. La benjamine a 24 ans et est aide?éducatrice, le senior est un jeune retraité de 62 ans.

Les différents corps

59 % de PLP dont 6 % hors classe (3),

17 % de certifiés et prof. Eps dont 12 % hors classe (2), 5 % d'aides éducateurs, 5 % de contractuels, 4 % de maîtres auxiliaires, 2 % de retraités.

14 % des congressistes sont soumis à la précarité (cf. l'axe du congrès).

Le congrès reflète bien la composition du syndicat départemental.

Date d'adhésion au Sden

47 % sont syndiqués depuis 10 ans et plus.

15 % sont syndiqués depuis + de 5 ans et?de 10 ans,

24 % sont syndiqués depuis?de 5 ans,

14 % n'ont pas indiqué leur date d'adhésion.

Près du quart des congressistes sont donc des syndiqués récents. Nous espérons qu'ils seront la relève lors des départs en retraite qui s'annoncent.

Les responsabilités

27 % sont secrétaires de section, 6 % sont trésoriers,

28 % sont membres de la Commission Exécutive,

1 de nos camarades s'est déclare " homme à tout faire " au sein du Sden. Si l'expression peut faire sourire, cela représente un dévouement pour le syndicat est utile chaque fois qu'il y a un coup de feu comme un routage par exemple à expédier.

43 % sont membres du Conseil d'Administration de leur établissement (titulaire ou suppéant),

7 % sont membres de la commission d'Hygiène et de sécurité,

33 % n'ont aucune responsabilité.

Formation syndicale

23 % ont suivi un stage d'accueil, 23 % ont suivi un stage ter niveau,

4 % ont suivi un stage 2ème niveau, 16 % ont suivi d'autres stages spécifiques, 58 % n'ont suivi aucun stage.

De nombreux congressistes semblent soucieux de parfaire leur formation syndicale.

 

TOMBOLA

43 lots ont pu être attribués aux gagnants... Les sections syndicales absentes ont été avisées par téléphone.

Le 1er lot : 1 lecteur DVD a été gagné par un jeune camarade M. Marcelin.

 

RAPPORT DE LA COMMISSION FINANCIERE DE CONTRÔLE (J.J. Impens)

" Depuis le dernier congrès de Fâches Thumesnil les 25 et 26 mars 1999, la commission s'est réunie de façon très régulière chaque année soit 8 fois sur les 3 dernières années. Je me réjouis particulièrement de cette régularité et de la présence des membres composant cette commission , qu'ils en soient remerciés.

Les comptes ont donc été vérifiés avec un sérieux similaire à celui de notre trésorier, J. Marc Poissonnier. Il s'est toujours montré disponible pour répondre à nos questions et pour nous présenter tous les documents nécessaires au travail de notre groupe. Vérifications sérieuses qui ont permis de corriger de légères erreurs de reports. Mais les comptes sont corrects et bien tenus.

La mission qui nous est confiée n'est sûrement pas de mettre en doute l'intégrité des personnes qui gèrent au quotidien l'argent de vos cotisations mais bien de participer à une gestion aussi saine que possible et correspondant aux besoins déterminés pour la satisfaction des revendications. A ce propose quelques remarques complémentaires au rapport de Jean Marc.

Le fonctionnement des sections peut sembler inexistant si on se réfère aux remboursements de frais effectués vers ces dernières. Nous voulons croire que cela ne correspond pas à la réalité et que chacune trouve des solutions pour mener son activité sans solliciter la trésorerie du département !

Nous avons remarqué avec satisfaction qu'il a été permis de favoriser l'activité des quelques unions locales Cgt vers lesquelles un reversement de cotisations est fait régulièrement. Le taux est passé de 2,50 F à 6 F par adhérent depuis 2001.

Le coût d'un routage tous adhérents est élevé. Il coûte plus cher si il est inférieur à 1000 envois. Coût pour l'année 2001 : 10 832 F.

Il y a eu quelques gros investissements indispensables : .

- achat d'un ordinateur et ses logiciels 15 000 F

- achat du duplicopieur loué 42 697 F

- août 2001 : location du photocopieur 3 091 f/trimestre.

De fortes dépenses assumées cette années et des investissements à prévoir :

- financement des 2 congrès national et départemental de cette année,

- financement des élections paritaires de décembre,

- achat du photocopieur en location,

- investissement dans l'outil informatique internet haut débit et remplacement du matériel défectueux,

- développement de la formation syndicale et suivi plus régulier.

J"espère que ce compte-rendu vous aura apporté quelques repères utiles. Pour terminer, je souhaite que ma présentation du rapport soit la dernière. C'est mon 5ème mandat. Pour éviter l'usure, la routine qui conduiraient à moins d'efficacité, je souhaite que quelqu'un prenne la relève".