Info sden 114

Edito

 

Cette année scolaire, pas moins que les précédentes, a amputé le service public de nombreux emplois dans notre Académie. La baisse démographique toujours invoquée ne peut masquer la volonté d'optimiser l'emploi existant et de recourir à la précarité comme variable d'ajustement.

A la rentrée, cependant, des centaines de contractuels se trouveront sans emploi. La Cgt n'a pas vocation de favoriser le développement de la précarité, mais elle revendique le réemploi assorti d'une formation et de la titularisation. Moins de 50 % des "précaires " ont été déclarés admis aux examens professionnels, certains d'entre eux avaient plusieurs années d'ancienneté.

Les Aides éducateurs, quant à eux, amorcent le dernier virage annuel avant leur licenciement massif en juin 2003, sans avoir tous acquis une qualification profitable à une insertion professionnelle durable.

Partout dans les établissements, les personnels subissent les effets négatifs des réformes imposées, sur la gestion de leur temps de travail, sur les contenus de leur enseignement.

L'emploi et les conditions de travail se trouvent donc des axes forts revendicatifs à partir desquels nous envisageons dès la rentrée d'impulser des initiatives collectives. Par ailleurs, une grande action nationale sur les retraites est en préparation pour début octobre.

Nous vous invitons déjà à le` rendez?vous : le VENDREDI 30 AOUT AU MATIN pour l'ASSEMBLEE GENERALE DE RENTREE.

Dans cette période,. nous vous appelons à faire remonter au plus vite les candidatures individuelles aux Elections paritaires (imprimés disponibles au siège) : cela concerne les instituteurs, professeurs d'école, Plp, certi

fiés, Pegc, professeurs d'Eps, agrégés, cpe/ce, Mi/Se... mais aussi les aides éducateurs pour le conseil académique... Dépôt des listes à la rentrée. Merci de votre aide et bonnes vacances.