EDITO N°118

 

Malgré la multiplication des listes syndicales, la Cgt résiste bien dans le Nord avec une légère progression dans le corps des PLP et un nouvel élu chez les aides éducateurs.
Pour autant si notre organisation syndicale, au niveau national, peut engranger avec satisfaction 1 500 suffrages supplémentaires et gagner une vingtaine d'élus paritaires dans les académies, nous pouvons constater que le compte n'y est pas, notamment dans notre région. Trop de syndiqués "oublient " de se déplacer pour soutenir leurs candidats et valider le sens des revendications qui nous portent à la lutte. Malgré notre volonté de multiplier les réunions dans les établissements scolaires, trop peu de sections syndicales s'engagent à les organiser et ne permettent pas ainsi le débat dont nous avons besoin pour nous faire reconnaître, pour faire avancer la satisfaction des revendications …
Or la manifestation du 8 décembre (40 000 personnes à Paris), a démontré qu'il existait une vraie aspiration au changement qui ne demande qu'à se concrétiser dans l'action si nous nous en donnons les moyens.
Les attaques engagées contre les pensions retraite, les salaires, l'emploi, les libertés et le service public sont des réalités. Il faut prévoir et donc préparer les prochaines manifestations : cela ne peut se faire sans les personnels pour engager le mouvement de masse qui fera la différence. Nous avons la conviction que la C.G.T. est l'outil offensif dont ont besoin les salariés ; nous l'avons souvent démontré… Mais il faut faire plus fort…
Le sden Cgt appelle tous les syndiqués à se mobiliser pour aller débattre avec les personnels enseignants, d'éducation, aitoss, aides éducateurs… Sensibiliser pour comprendre et agir, rassembler sur des initiatives revendicatives claires sans compromis.

En attendant, prenons des forces pendant ces congés bien mérités. Bonnes fêtes donc à tous!