CNU Granville - 30 janvier 2003 Roland Perrier

De très grandes manifestations se préparent pour la défense des retraites le 1er février. Le gouvernement, par avance, a déjà fait connaître sa conception de l'écoute des personnels en lutte. Le porte-parole du gouvernement Jean-François Coppé a déclaré qu'il n'y aurait aucune place pour la négociation sur le dossier des retraites, dossier dont la réforme devrait être annonçée le 3 février prochain devant le Conseil économique et social par le Premier ministre J P. Raffarin. Quand un gouvernement annonce, par avance, qu'il campera sur ses positions avant une manifestation, c'est un signe qui doit nous inciter à réaliser un très grand mouvement, avec de la visibilité, avec un ancrage concret sur le terrain dans les entreprises, les administrations et les services.

Les débats réalisés avec les personnels, l'écoute des médias montrent que si la mobilisation doit être très forte, il faut par ailleurs discuter, faire connaître les dispositions actuelles en matière de retraite et les propositions de la CGT, car nous avons des propositions.

Nous sommes, au niveau de la connaissance, un peu dans la situation de la RTT alors que des militants avouaient découvrir les dispositions anciennes du Code du travail au moment des discussions sur les 35 heures dans leur entreprise.

Un important dispositif a été mis en place par la CGT : diffusion de 4 pages, de plaquettes : 2001, 2002, des journées d'étude. Comme on dit, nous ne partons pas de rien. Des propositions nous en avons, et bien avant le mouvement de 1995.

A l'échelle d'un siècle, le droit à la retraite fut un immense progrès social. La CGT, dès sa création, en a fait son premier objectif revendicatif. Il a fallu attendre un demi-siècle pour que la revendication devienne réalité ; et après de nombreuses grandes luttes.

Avoir une retraite convenable au moment où l'on ne travaille plus, c'est ce que chacun attend pour lui-même.

C'est ensemble, collectivement, de génération en génération, que les salariés ont dû conquérir ce droit, le faire respecter, l'améliorer.

La riposte aux mauvais coups fait aussi partie intégrante des luttes qui jalonnent le droit à la retraite, un droit qui reste à conquérir pour la majorité de la population mondiale. Un rapport du BIT d'avril 2002 indique que, dans le monde, 90 % de la population n'a pas de droit à la retraite.

 

.../... lire la suite