La CGT dans l'Enseignement Privé, ...

Ça existe, ... et ça peut se rencontrer

Un chiffre d'abord mérite l'attention: au royaume de France (!), 20% des élèves/étudiants fréquentent les établissements scolaires et les formations adultes de l'Enseignement Privé. Donc cela concerne aussi 20% des personnels (Service Aministratif, Educatif et Enseignants) au niveau national.

Ensuite, une réalité trop vite déformée se doit d'être rétablie : si l'Enseignement Initial (écoles, collèges, lycéees, facultés) dépend essentiellement des Directions Diocésaines de l'Enseignement Catholique, il n'en est pas de même pour les Chambres des Métiers (Centres d'Apprentissage), et pour les différents Organismes de Formation pour Adultes. Ces deux autres secteurs relèvent pour la plupart d'Organismes ou d'Entreprises privées non confessionnels.

Le Syndicat National Professionnel d'Enseignement et de Formation Privé CGT (SNPEFPCGT) s'est implanté depuis quelques années dans les Académies de Marseille, Toulouse, Paris/Ile de France... et commence réellement à exister dans d'autres régions. C'est le cas à Lille, où un travail de coordination et d'informations, avec l'aide des camarades du Service Public, existe depuis seulement depuis Septembre 99.

Alors, cher(e)s camarades, si dans votre entourage direct ou indirect, un ou plusieurs parents ou amis souffre(nt) de cette "absence" cégétiste dans la palette syndicale, limitée et trop souvent conservatrice, de l'enseignement privé, profitez de ce Bulletin INFO URSEN-CGT pour prouver le contraire.

Une permanence existe chaque mercredi, de 14h30 à 16h, dans les locaux de l'URSEN, à la Bourse du Travail CGT de Lille.

Dès la Rentrée de septembre, il nous faut prendre force pour nos luttes à venir: ne pas hésiter à "relever la tête" dans des établissements qui ne fonctionnent qu'avec les critères de valeur de n'importe quelle entreprise privée (clientélisme systématique, concurrence et performance en tête de gondole, manipulation des "emplois précaires", et autres priorités budgétaires relevant seulement du fait de quelques princes...). La liste n'est malheureusement pas limitative!

Au nom de tous ces refus partagés, faîtes part de notre volonté de présence et d'action.

Vous pouvez donc nous joindre, et nous rejoindre, à l'adresse suivante:

SNPEFP-CGT (FERC-CGT) rue Geoffroy Saint-Hilaire 59042 LILLE Cedex tel: 03 20 52 27 91 fax: 03 20 52 76 92
email : ferccgt.lille@wanadoo.fr

Merci d'avance, et bon courage pour cette rentrée 2002 !

Laurent BENOIT.