Je ne parviens pas à me décider à demander à Joséphine le nom de famille de Caroline afin de lui envoyer des exemplaires du Lys. Comme c’est étrange. Comme s’il y avait là l’aveu d’une attirance, qui, du reste, n’existe pas, ou alors, d’un simple point de vue intellectuel (vraiment ?).