Alors que nous nous dirigeons vers le Vendôme, je trouve, dans le caniveau,

Le blé en herbe. Anne-Laure est étonnée que je n’aie jamais lu Colette.