« La tête ignore ce que les viscères fomentent dans l’obscurité des chairs. »

Et à l’instant où cette pensée me traverse l’esprit, l’un d’eux, au niveau de l’appendice, se manifeste sous la forme d’un point. Je pense alors : « Je ne vais tout de même pas avoir l’appendicite, à mon âge ! » Et il disparaît tout à fait.