Tandis qu'Éléonore regardait la télé, je suis allé m’installer dans le salon aux trois-quarts vidé de ses meubles et de ses objets : les peintres devaient commencer aujourd’hui, et ils ne sont pas venus, sans explication. J’ai l’impression que cette affaire va s’éterniser. Cela fait bien deux mois qu’ils ont commencé et ils ne sont pas prêts, à cette allure-là, d’avoir terminé...