Nicolas est mort. La dernière fois que je l’ai vu, c’était il y a dix ans, rue Manuel. La dernière fois que je l’ai eu au téléphone, c’était il y a quelques semaines pour lui dire quelques mots de son roman qu’il venait de m’envoyer. Je lui avais fait promettre de passer pour que nous en parlions en détail. Il avait 32 ans.