Je relève sur une double page de l’Immonde du 28 juin, deux mentions manuscrites de ma main : Retraite à l’étranger et James LEE BURKE. C’était le jour où j’étais à la pizzeria avec Jaouen. Je lui parlais du fait qu’un retraité français qui vivait à l’étranger ne touchait que la moitié de sa pension ; qui m’avait dit cela ? Innocent, Léo ? Lui me parlait d’un auteur de polar qu’il aimait beaucoup.