En l’air. Pour je ne sais quelle raison, j’arrive toujours à me retrouver près d’un hublot avec le siège vide à côté de moi… Belle traversée de la nappe de nuages pour découvrir le coucher du soleil ; je suis toujours aussi émerveillé…  J’ai repris  le sudoku de l’Immonde, mais je ne peux m’empêcher de regarder au-dehors. (« Le monde est médiocre », disait Gonzague hier soir dans une grande discussion à propos du monde – Éléonore étonnée que l’on puisse avoir cette vision du monde, et Roy qui lui a dit : « You’re too naive. » Il est beau aussi.)