En face de Horseguards, il y avait un homme qui faisait la grève de la faim, recroquevillé sous une tente de fortune. À une palissade était suspendue une pancarte ; y était indiqué le nombre de jours de sa grève et, dessous, en lettres capitales malhabiles : JUST ICE TODAY. J’ai dit à Omer qu’il n’avait pris que de la glace aujourd’hui, lorsque tout à coup j’ai compris qu’il s’agissait de JUSTICE