Hier soir, lorsque Éléonore est montée m’embrasser, j’étais à cette place, en train de rédiger à la main. « Tiens, tu t’es remis à écrire à la main. » « Comment le sais-tu ? » lui ai-je demandé.

Oui, comment le sait-elle ?

(J’écrivais à Adèle.)