Cappucino d’asperges vertes à l’huile de pistache, asperges de Mâlines poêlées, noix de St Jacques en croûte de pistache ; gigotin d’agneau rôti à la pimprenelle et mousse de petits pois, navarin d’agneau et espuma de petits pois, clafoutis provençal aux langues d’agneau et petits pois ; mille feuilles de filet de thon rouge, truite cuite à l’unilatérale et fanée en mousse, ganache aux fruits de la passion ; beignets de banane au coulis de chocolat mentholée, toast au chocolat et poêlée de bananes au pistou de menthe, mousse de bananes aux éclats de chocolat.

Nous avions la salle de restaurant pour nous seuls, et tout le personnel à notre service.

(On pourrait s’attendre, à la lecture de ses mets, à un orgasme gustatif. Il n’en a rien été. C’était parfaitement insipide.)