L’affaire commence à se mettre en route. Ce matin, quatre personnes de FR3 passent pour le repérage multipliant les « excusez-nous », « c’est gentil ». À l’instant, 15 h 00, le directeur photo qui fait le tour du lieu de tournage, appareil en main et qui aligne les « c’est gentil ». Ça commence à m’agacer.