Il était 18 h 20, j’étais dans le patio à fumer et je me disais qu’il serait drôle qu’elle sorte à ce moment-là et me demande du feu. Elle est sortie, s’est approchée avec sa cigarette et m’a dit : « Je n’ai toujours pas de briquet. » Je la lui ai allumée, elle m’a remercié, m’a dit « bonne soirée » et je l’ai regardée s’éloigner de sa démarche précise et décidée de jeune cadre affairée.