Après le repas, Éléonore a désiré regarder le DVD que Léo lui avait énigmatiquement offert : Meurtre à Yoshikawa d’Uchida. J’étais très étonné qu’Uchida ait pu faire ce genre de film d’époque. En le rangeant par la suite dans la vidéothèque japonaise, j'ai constaté qu'il s'agissait de Yoshida et non d'Uchida. Du coup, je me suis senti mieux.