Je n’ai pas raconté l’histoire de l’interrupteur. Il faisait déjà noir lorsque nous sommes revenus des courses, moi avec ma tringle à rideau. J’ai alors constaté qu’il n’y avait pas de plafonnier dans la chambre, puis, après avoir branché un spot, que les prises ne marchaient pas. J’ai donc utilisé une rallonge. « Ça doit être un fusible, je regarderai demain. » Une fois au lit, elle a désiré lire et j’ai dû utiliser la même rallonge pour y brancher une lampe. C’est à ce moment-là qu’elle m’a dit : « C’est peut-être l’interrupteur. » « Quoi, l’interrupteur ? » « Pour les prises. » J’ai essayé : l’interrupteur commande bien les prises. J’étais stupéfait ; pas une seconde, ça ne me serait venu à l’esprit. Elle était très fière d’elle ; elle pouvait…