Suite aux enregistrements, j’ai vaguement essayé d’achever une des trois traductions qui me restent à livrer avant le départ pour Venise. Pour le reste, soirée télé : Umrao Jaan, bollywood luxuriant de plus de trois heures, puis deux bonnes heures devant Ruquier (l’attraction de ce type d’émissions, du moins sur moi, fonctionne toujours aussi bien) durant laquelle j’ai pu voir le très beau visage d’Élodie Bouchez.