Un euro et trente et un centimes. Thierry a dû en effet payer une surtaxe. Injustifiée. Son enveloppe a dû tomber entre les mains d’un postier zélé qui a jugé qu’il s’agissait d’un envoi normal et non réduit. (Ce qui m’a fait douter et fait penser à une facétie de sa part, c’est qu’il s’agit de 1 et de 31, soit le premier numéro comportant 31 pièces.)