Le soleil se couche. Du fait de l’orientation, on n’en voit que les effets sur le ciel ; je pense que d’ici quelques semaines, il sera visible. Après être resté un moment sur le balcon avec une cigarette, je me suis mis en route pour le MAC. Je suis rentré il y a une demi-heure (c'était misérable) pour constater qu’il n’y avait pas grand-chose à manger. Je me contenterai de pâtes mélangées à des sardines en boîte ; c’est sûrement très bon. (Le crayon gris ne me convient plus, et écrire à l’encre ici n’est pas commode – je suis sur le balcon –, il faudrait une table à hauteur…)