Il est minuit. Je viens de recevoir un émail de Joséphine en réponse à celui que je lui ai envoyé il y a une heure : tu es bien dans l’avion qui t’emporte jusqu’à Madrid. Demain, je prendrai le train de 8 h 46 pour Roissy. Si tout va bien, je serai juste à l’heure pour ton arrivée, à 10 h 30.