Je fume et fume. Je viens de faire le 15 décembre où je relate la réunion de Wilfried à la Brasserie avec toi et ta mère. C’est un très beau passage, de ces passages qui me donnent l’envie, parfois, de ne consacrer Mai qu’à toi.