Sapho m’a beaucoup parlé de son agence, de son travail. Elle en a assez, aimerait tout arrêter pour se consacrer à la « création », mais évidemment comment. J’ai jeté un œil sur certaines de ses pièces, dessins, toiles accrochées au mur. L’une d’elles me plaisait beaucoup, j’ai omis de le lui dire.