Suite à la discussion avec Sapho l’autre jour, je t’ai de nouveau en tête. À ta présence dans les pages auxquelles je suis confronté chaque jour s’associe l’image de ton fantôme dans mon esprit. De nouveau se pose l’éternelle question « qui es-tu ? » dont la réponse me sera peut-être fournie lors de ma prochaine réincarnation… (Me réincarner en ta chemise pour qu’à chaque seconde vienne contre moi battre ton cœur.)