Un article sur la réforme de l’orthographe, énième tentative. Et je me pose de nouveau la question : dans le fond, tout cela est-il bien important ? Graphe ou grafe ? L’italien est écrit phonétiquement et je ne pense pas que ça pose le moindre problème. Pas pour moi en tout cas, en tant que lecteur. A-t-il été écrit différemment à une époque ? Pas depuis Dante en tout cas. Quoi qu’il en soit, je suis de moins en moins sûr que la volonté forcenée de la conservation de l’orthographe telle qu’elle existe actuellement ne soit pas une attitude réactionnaire. Le seul point qui en définitive me gêne, c’est qu’il s’agisse d’une simplification. Je n'aime pas les simplifications.

(Machin propose « orthografe » et « bibliotèque » ;

dans ce cas, pourquoi pas « ortografe » ?)