J’ai dû passer la soirée mollement devant la télé en ayant jeté auparavant un œil aux enregistrements aléatoires que j’effectue à partir d’un drôle de canal, le 129, nommé « Souvenirs from earth », découvert par hasard, et qui semble proposer des films d’artiste passés en continu sans la moindre intervention. J’en ai regardé deux heures des trois enregistrées. C'est consternant, on dirait les élèves du Fresnoy.