De ce léger plaisir lié au handicap qui me « contraint » à ne pas bouger de ma chaise,

à reporter toutes les affaires courantes.