Dimanche, Patricia passe avec son ami pour tout débarrasser. La prochaine fois que j’irai, je crois bien qu’il n’y aura plus rien. Vide. Une page de tournée, comme on dit. Il y a une maison, dedans des meubles, des choses, des objets, des êtres humains, de la vie, et à présent il n’y a plus rien et bientôt la maison, elle aussi, disparaîtra. Tout cela a-t-il réellement existé ? Je tombe sur une photo de papa, maman ensemble, dans une fête, avec des petits chapeaux, souriants. Ce sont mes parents. Ils étaient là, ils n’y sont plus. Ont-ils réellement existé ? Tout l’humanité tourne autour de cette question : tout cela a-t-il réellement existé ?