Lorsque le préposé des pompes funèbres nous a conviés à passer devant le cercueil,je me suis demandé quel était le véritable sens de cet adieu adressé à un assemblage de bois : pourquoi le cadavre des « grands » est-il exposé alors qu’on cache celui des « petits » ? J’aurais désiré, à cet instant-là, la voir.