En une heure, passer de la sinistre Tourbe à l’immensité de cette vue sur la mer, c’est comme une sorte de miracle… Aussitôt arrivé, j’ai ouvert la baie en grand et la fenêtre de la cuisine, puis ai mis la radio qui désormais fait partie intégrante de mes séjours ici au point que, parfois, à Tourbe, je trouve le silence pesant…