J’aborde la cinquième émission de la série « Proust en 1913 » avec une irritante présentatrice qui, bien à la mode de chez nous (est-ce une mode ou un dérèglement général du cerveau, de la glotte et de l’oreille ?), prononce les « an » comme des « on » et vice-versa, ce qui fait que dans « cent ans », on entend « santons » et dans « violent » « violon ». N’y a-t-il pas de correcteurs sonores ?