Vernissage de l’exposition collective autour du sport à laquelle participaient Butz & Fouque, seul intérêt du déplacement. Escrime, la salle d’armes de Wazemmes, les photographies extraordinaires qu’elles en tirent. Nous aboutissons à L’Gaïette, rue Masséna, une petite dizaine, dont Francko et les parents de Bénédicte que nous avions déjà rencontrés à Bruges l’année dernière, lui prolixe avec qui Francko et moi parlerons toute la soirée. Au retour, je m’installe devant la télé pour y regarder pour la énième fois La dolce vita.