Dans le troisième disque de Heidsieck, « tacet » (quelle qu’en soit l’orthographe [c’est le correcteur qui ici me l’impose] : « silence dans une partition » dit-il ; de « tacete » italien, sans doute, « taisez-vous ».

Après vérification dans mon Petit Larousse de bureau, il s’agit bien de « tacet », mais provenant du latin : « Il se tait ». Mais bon, italien et latin, c’est bien bonnet blanc et bonnet blanc. Il y a du reste « latin » dans « italien »…