En début de nuit, Dimitri s’est distingué avec ses propos réactionnaires, nihilistes et pas loin d’être fascistes. La discussion entre lui, Arthur et Noémie a été particulièrement houleuse, Dimitri est exécrable dans ces cas-là, mais ils se sont quittés en se serrant la main et avec le sourire. Ils le connaissent. « On te connaît », disent-ils. Il n’empêche. Je ne suis pas sûr que je supporterais une conversation pareille, agrémentée d’injures. Mais je pense que jamais Dimitri ne se risquerait à tenir de tels propos avec moi, ni à m’attaquer comme il l’a fait. Sinon, la morue à la portugaise était excellente.