La mort de Françoise, dite Violette, « huit bises ».