L’autre soir, chez Jaouen, j’avais parlé de Venise avec Gélase qui, à un moment donné, m’avait dit : « C’est une véritable histoire d’amour ! C’est comme une femme ! » J’avais trouvé qu’il exagérait un peu, mais lorsque le lendemain j’avais découvert dans L’Immonde un article sur Moïse, mon cœur avait battu un peu plus vite. Vont-ils la sauver ? (Mais est-ce si important que cela qu’elle soit sauvée ?)